Politique › Politique Nationale

Crise au Mali : la coalition  » IBK Mali 2012″ rétablit quelques vérités

Mieux vaut que jamais, le groupement « IBK Mali 2012 » enfin a appelé les maliens à  la mobilisation pour soutenir les efforts de guerre au Mali. C’’était lors d’une conférence de presse organisée le lundi 11 au siège du rassemblement pour le Mali. Après la marche pour la tenue de la concertation nationale qui coà¯ncidait à  la prise de la ville de Konna par les islamistes, le groupement IBK MALI 2012 et ses alliés de la COPAM ont été traités de tous les noms d’oiseaux par les Maliens dans leur écrasante majorité. Devant la presse Amadou Soulalé, le porte-parole de IBK MALI s’est expliqué tout en arguant que leur marche n’avait rien à  avoir avec le depart de Dioncouda Traoré mais plutôt la tenue des concertations nationales . C’’est un hasard de calendrier qui fait que la prise de Konna et leur marche a coincidé. Selon, lui la crise du Mali a pris une tournure dramatique le 9 janvier dernier avec l’occupation de la localité de Konna par les terroristes. Cette situation a fortement touché chaque malien dans sa chair et dans son âme et crée le doute chez beaucoup de nos compatriotes. « Nous devons plus que jamais œuvrer pour sortir de ces épreuves, sortir plus unis et plus solidaires. Pour cela, il est indispensable que chacun de nous prenne la pleine mesure des enjeux pour nous inscrire dans une dynamique de partage du même idéal et des mêmes préoccupations et objectifs. Petits calculs politiciens Interrogé sur leur participation à  la marche pour la tenue des concertations nationales, Amadou Soulalé le conférencier principal, précise que la marche s’est tenue dans le cadre des concertations nationales et non pour réclamer le départ du président de la république. IBK dans son message de vœux, a affirmé que la situation actuelle du Mali devrait inciter les acteurs que nous sommes à  nous hisser à  hauteur souhaitable et attendue. « Ce temps ne saurait, en aucun cas, être celui des petits jeux et calculs de positionnement politicien ». Le groupement IBK MALI 2012 mesure au quotidien le drame de nos concitoyens du Nord et s’incline pieusement devant la mémoire de tous ceux qui sont tomnés sur le champ de l’honneur. « Leur sacrifice ne sera pas vain et leur exemple restera éternellement dans le C’œur et l’esprit de tous ». Les propositions du groupement IBK MALI 2012 face à  l’intervention Le groupement IBK MALI 2012 charge le ministre de l’administration territorial, de la décentralisation et de l’aménagement du territoire de créer le cadre approprié pour assurer l’information correcte et régulière de la classe politique sur l’évolution de la situation de la situation sécuritaire dans pays. Conscient des défis à  relever et confiant en l’avenir du Mali, le regroupement IBK MALI 2012 propose ce qui suit : l’adaptation des programmes de l’ORTM au contexte actuel, l’interdiction de toutes les cérémonies à  caractère ostentatoire, contraires à  la situation actuelle, la contribution volontaire de tous les Maliens de l’intérieur et de l’extérieur à  l’effort de guerre. Le groupe propose une retenue proportionnelle de 1000 à  10 000 CFA sur les salaires du mois de février 2013. Le regroupement IBK Mali 2012 invite la classe politique malienne au renoncement collectif du financement public des parties politiques au titre de l’année 2011, déjà  disponible, comme contribution des partis politiques à  l’effort de guerre, la réduction du train de vie de l’ Etat, l’instruction d’une assurance déces pour les militaires au front.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut