Société › Actualités Société

Représailles : la communauté arabe du Mali appelle à la vigilance

Lors d’un point de presse organisé ce dimanche 20 janvier à  Bamako, Mohamed Mohamoud El Oumrany président du bureau exécutif de l’Alliance de la Communauté Arabe du Mali (Al CARAMA) a tiré la sonnette d’alarme contre toute incitation à  la haine raciale après cette guerre contre les islamistes. Les « peaux blanches » sont pris pour cibles l’Alliance de la Communauté Arabe du Mali (Al CARAMA) est une organisation de la société civile au Mali qui a pour but de veiller à  la défense et à  la préservation, des droits et devoirs légitimes ainsi que des intérêts spécifiques et stratégiques de la communauté arabe du Mali dans un Mali laà¯c, Un et Indivisible. l’Alliance a aussi pour but de contribuer à  la restauration et à  la préservation de l’unité et de l’intégrité territoriale. Avec l’intervention française aux côtés de l’armée malienne, certaines villes sous l’occupation islamiste retrouvent leur liberté. Malheureusement, déplore Al Carama, les individus à  « peau blanche » demeurent stigmatisés. Les arabes se disent préoccupés de l’amalgame en train d’être fait par de nombreux maliens. Dans sa déclaration face à  la presse le président d’AL CARAMA condamne avec la dernière énergie le terrorisme et le narco-trafic ainsi que tout recours à  la violence comme forme de revendication. Il condamne également toute incitation à  la haine raciale, les pillages, les violations de domicile et autres atteintes graves aux libertés fondamentales et aux droits de l’homme perpétrés chez des membres de la communauté au motif de leur appartenance ethnique. Interrogé sur quelques cas des victimes des agressions, le conférencier se réserve de donner des détails, mais il rassure qu’il y a des bavures contre leur communauté, « les adversaires de notre pays sont connus. C’’est l’ennemi de l’unité nationale. Il y a eu des bavures contre certains parce qu’ils ont la peau blanche, raison pour laquelle nous sommes là  pour attirer l’attention de vous tous », déclare –t-il. Pour une commission Vérité et réconciliation l’Al CARAMA recommande à  cet effet la poursuite de l’amélioration de la communication et de la sensibilisation en direction des populations pour éviter la stigmatisation et faciliter la réconciliation nationale. Elle recommande l’implication effective des cadres civiles et militaires de toutes les communautés pour recouvrer l’unité nationale et l’intégrité territoriale. Aussi elle recommande l’implication effective des cadres civiles et militaires toutes les communautés pour recouvrer l’unité nationale et l’intégrité territoriale. Al CARAMA suggère modestement que les militaires restés loyalistes jusqu’au bout, issus des communautés Arabe et touareg qui malheureusement n’avaient pas bénéficié en son temps de l’appui et de l’organisation nécessaire, soient remobilisés dans le nouvel engagement militaire pour recouvrer l’intégrité territoriale. A ce niveau le secrétaire politique de l’alliance, Mohamed Fall explique que les officiers arabes marginalisés ou mis à  coté maitrisent parfaitement le désert. « Ils peuvent être utiles dans la reconquête du nord, car ils maitrisent le désert. On doit les impliquer dans la guerre » déclare Mohamed Fall. Al Carama recommande afin la création d’une commission inclusive de vérité et réconciliation. Une occasion pour la communauté arabe de saluer la détermination de la France, du Tchad, et l’ensemble des pays de la CEDEAO. Elle suggère que le Mali poursuive comme une exigence stratégique, les efforts diplomatiques pour s’assurer l’implication directe des pays du champ notamment le Niger, la Mauritanie et l’Algerie.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut