Culture › Cinéma, Théâtre & Livres

Ibrahima Touré, réalisateur : « ce qu’on montre dans le film est toujours une réalité au Mali »

Ibrahima Touré à  travers son premier long métrage dénonce «Â la dictature faite par les Hommes sur les Hommes ». Son œuvre, raconte les mésaventures de Mariama, une adolescente de 17 ans qui refuse d’épouser le mari choisi par ses parents. Malgré la pression de son entourage, Mariama est restée égale à  elle-même. Dans ce film, le réalisateur part en guerre contre l’oppression, l’humiliation des femmes, la corruption, etc. Filmer le réel Pour Ibrahima Touré, «Â Ce qu’on montre dans le film est toujours une réalité au Mali et en Afrique. Les droits des individus sont toujours réprimés et les tenants du pouvoir restent au pouvoir. Ils refusent la gouvernance, ils refusent l’alternance. C’’est un problème qui mine l’Afrique. » Malgré le fait qu’il ait dénoncé certains maux de la société notamment la corruption, I. Touré affirme qu’il n’a pas été inquiété mais plutôt qu’il a été soutenu. Par ailleurs, ce professionnel du 7ème art affirme que «Â ce film est destiné à  tout le monde. On a commencé à  le montrer à  des étudiants, à  des jeunes, à  des femmes qui sont venues et qui ont pleuré. Elles m’ont dit que C’’est trop dur, mais C’’est comme ça, C’’est la réalité, C’’est la vie. La vie est dure dans le Sahel. » . Tourné en six semaines avec un seul acteur professionnel et un budget de 180 millions francs CFA, «Toiles d’Araignées» est l’un des deux longs métrages produits entre 2010 et 2011 par le Centre national de la cinématographie du Mali. Ce film est une adaptation du roman «Â Toiles d’araignées » écrit en détention, par Ibrahima Ly au moment o๠le Mali était dirigé par la junte militaire dans les années 1970. Ce long métrage de 92 minutes a remporté le prix de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)  dans la catégorie «meilleur long métrage» de la 28ème édition du festival international de cinéma Vues d’Afrique qui s’est déroulée du 27 avril au 6 mai 2012 à  Montréal au Canada.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut