Société › Actualités Société

Route de Kati : Des présumés membres du Mujao arrêtés

Des bandits armés qui appartiendraient au Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’ouest (Mujao) ont été arrêtés par les militaires hier mardi à  Samé avant d’être livrés à  la gendarmerie de Kati. Selon un témoin oculaire de la scène d’hier, des individus armés suspects à  bord d’un muni car de 22 places ont été dénoncés par un informateur anonyme. « Venus de Mauritanie » Au poste de contrôle situé entre Samé et Sirakoro Dounfing, des individus, au nombre de plus d’une dizaine selon lui, ont forcé la porte de la voiture pour prendre la poudre d’escampette. La course poursuite qui s’en est suivie n’a pas permis aux forces de sécurité de les arrêter. Mais d’après un habitant de Sirkoro Dounfing interrogé ce mercredi après-midi, les bandits ont été mis aux arrêts. Une information confirmée par un officier de Kati ayant requis l’anonymat. Selon ce dernier, les personnes arrêtées appartiendraient au mouvement terrorisme Mujao et venaient de la Mauritanie. A en croire notre interlocuteur, les bandits seraient de connivence avec le chauffeur. Ce dernier aurait réquisitionné deux taxis qui devaient se charger de les amener en ville pour échapper au contrôle de forces de sécurité au poste de Samé. C’’est justement au moment de regagner les taxis pré positionnés qu’ils auraient été cueillis par les militaires informés de leur présence dans le car. D’après notre officier, un d’entre eux avait pu s’échapper avant d’être arrêté à  Koulouba vers 23 heures. Les présumés membres du Mujao sont, a-t-il expliqué, sont entre les mains de la gendarmerie sans toutefois donner des précisions sur leur nombre exact. Affaire à  suivre.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut