Société › Actualités Société

Hausse des tarifs de transport : La révolte des usagers

La hausse des tarifs de transport de 50 F CFA n’est pas du goût des usagers et ils le font savoir. Après l’application de la mesure le jeudi dernier, ils sonnent la révolte. Le ton a été donné le vendredi dernier par des jeunes de Hamdallye qui ont qui ont brûlé des pneus et placé des barricades sur la route. Il a fallu l’intervention des policiers pour disperser les révoltés. La révolte s’est étendue aux autres quartiers de la capitale ce lundi matin notamment à  l‘ACI 2000, ou encore vers le Pont des Martyrs. Exit donc les Verts, c’est-à -dire les Sotrama et les Jaunes à  savoir les taxis. Tension sur les artères La tension était perceptible ce matin sur l’avenue Raoul Follereau à  Djicoroni-Pari. Des jeunes surexcités armés de gourdins ont brûlé des pneus pour barrer le passage aux véhicules de transport. Rencontré au niveau du marché de Djicoroni-Para, o๠il organise la résistance avec des jeunes, Sékou Traoré, gourdin en main, est très amer et déterminé à  poursuivre son action. «Â On en a assez, ce sont nous les pauvres qui souffrent de cette mesure. On peine à  avoir le prix du condiment et on nous impose une hausse de transport encore qui va entrainer une hausse généralisée des prix », tempête-t-il avant de dire que le combat va se poursuivre jusqu’à  la suppression de la mesure. Même son de cloche chez Awa Traoré, une mère de famille venue épauler les jeunes «Â La hausse des tarifs, dit-elle, est tombée dru sans informations au préalable. Ce n’est pas normal, on ne va pas se laisser faire cette foi-ci », grogne-t-elle.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut