Politique › Politique Nationale

Elections: UMAM et URD roulent ensemble

La cérémonie de la signature a lieu le samedi 20 avril 2013 au grand hôtel de Bamako en présence massives des militants de ces deux formations. Apres une cérémonie d’adhésion massive des militants du rassemblement pour le Mali(RPM), le PDES et du parti Sadi, l’URD vient de marquer un autre point avec la signature de la plate-forme d’alliance de l’UMAM pour les échéances prochaines. Cette plate-forme d’alliance s’engage à  soutenir au second tour de l’élection présidentielle prochaine le candidat issu de l’alliance, dans tous les cas le candidat en lice dès le 1er tour. Selon Mamadou Sissoko, secrétaire général adjoint du parti URD a indiqué que cette plate-forme peut se transformer en une fusion entre les deux regroupements. Pour les élections législatives et communales, ces deux formations s’engagent également à  faire des listes communes. «Si les candidats arrivent ensemble au second tour, les deux formations s’engagent à  procéder à  une campagne civilisée. C’est-à -dire mener des campagnes sans s’insulter », déclare le secrétaire général adjoint du bureau national de l’URD. Comme disposition finale les deux parties se rencontreront pour déterminer les modalités de gestion commune du pouvoir en cas de victoire à  la présidentielle. Selon Jeamille Bittar, président de l’UMAM déclare qu’il est temps de passer du discours à  la pratique. « l’espoir de changement C’’est maintenant » a –t-il déclaré. Pour Younouss Touré le président du parti URD, le sens de cette alliance se trouve dans la qualité des hommes et des femmes qui composent ces deux formations. « On ne peut pas diriger ce pays si on ne connaà®t pas l’économie. On ne peut pas diriger ce pays si on ne connaà®t le sens de la gestion des affaires publiques. Pour ce faire il faut savoir gérer des hommes et femmes d’o๠ces deux candidats l’incarnent cette notion de la gestion d’entreprise ». « Main dans la main vers la victoire » comme on pouvait lire sur la banderole. Younouss Touré fait noter qu’avec cette alliance, l’une des plus importantes sur la scène politique voit le jour. « Je mesure à  sa juste valeur l’importance de l’acte qui vient de poser. Nous fédérons les moyens et nos énergies. A partir d’aujourd’hui le monde politique braquera des yeux sur nous » dit-t-il. Le cheval blanc de San, Jeamille Bittar a conclu qu’en acceptant d’aller ensemble à  la conquête du pouvoir, « nous pouvons mettre en œuvre un nouveau modèle développement ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut