International › Monde

Niger: double attentat-suicide à Agadez et Arlit

Deux véhicules piégés ont visé un camp militaire et une usine d’une entreprise minière. Des échanges de tirs ont ensuite éclaté. La première attaque s’est produite au nord-est de la ville d’Agadez, devant le principal camp militaires de la zone de défense n°2. Un véhicule 4×4 bourré d’explosifs a sauté tout près du portail. Selon plusieurs sources contactées par RFI, la violence de l’explosion qui s’est produite au petit matin a provoqué la panique dans la ville d’Agadez. La réaction des militaires du camp a été énergique. Les combats ont cessé et les assaillants auraient été encerclés. Une seule certitude aujourd’hui : on peut dire que le Mujao a infiltré le nord du Niger. Attaque à  Arlit La seconde attaque, simultanée, s’est produite à  Arlit, la cité minière. Un véhicule également bourré d’explosifs a sauté tout près de l’usine de la Somaà¯r, qui n’a pas été endommagée. La Somaà¯r, Société des mines de l’Aà¯r, est une filiale d’Areva en copropriété avec l’Etat nigérien. Elle exploite depuis 1971 plusieurs gisements d’uranium dans le nord-ouest du Niger. Les assaillants ont trompé la vigilance des gardiens en pénétrant dans la zone sécurisée, avec les véhicules qui transportaientt les équipes de relève. La ville est en alerte, aussi bien à  Agadez qu’à  Arlit et dans toute la zone nord du pays. Les militaires sont sur le pied de guerre. Il n’y a pour l’instant pas de bilan précis de ces attaques.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut