Société › Actualités Société

Insécurité alimentaire au Mali : OCHA s’inquiète

Au Mali, malgré une pluviométrie favorable, les besoins nutritionnels et de sécurité alimentaire restent élevés. Selon une estimation 2013 du gouvernement du Mali, la population totale du pays s’élève à  16 586 036 habitants. 3,5 millions de personnes risquent une insécurité alimentaire dont le tiers se trouve dans un besoin immédiat d’assistance alimentaire. La situation de 300 000 déplacés internes est de plus en plus difficile. Les enfants de moins de 5 ans sont les plus touchés et les plus vulnérables. Les besoins humanitaires exprimés par OCHA (bureau pour la coordination des affaires humanitaire) pour le Mali au titre de l’année 2013 s’élève à  410 millions US Dollars. A ce jour, ce financement est effectué à  seulement 32 % selon les premiers chiffres. « l’engagement politique est là  mais je suis inquiet car il reste beaucoup à  faire. Si tout n’est pas réuni, nous serons obligés de faire le travail avec ce que nous avons mais J’espère que la somme sera réunie » explique Robert Piper, coordonnateur humanitaire régional des Nations Unis pour le Sahel. Quatre objectifs stratégiques sont ciblés dont la réduction de la mortalité et de la morbidité des personnes vulnérables Au 30 avril 2013, 60 % des personnes affectées par l’insécurité alimentaire ont pu être assistées selon les chiffres annoncés par OCHA. La question du financement reste encore le grand inconnu pour résoudre l’équation « A Bruxelles, les donateurs se sont montrés très disposés à  aider le Mali mais jusque là , la prise en charge de la sécurité alimentaire est financé à  40 % et celui de l’eau et de l’assainissement à  12 %. Je trouve cela très bas et étonnant » expose M.Piper. « La hausse du prix des denrées de première nécessité affecte aussi les paysans maliens. Il n’y a pas assez de terre, ni assez de bétails. Les deux tiers de leur revenu est dépensé pour la nourriture » souligne M.Piper. Le gouvernement malien a un rôle primordial à  jouer pour l’atteinte des objectifs de financement pour la situation humanitaire du Mali selon le coordonnateur « Nous avons rencontré les membres du gouvernement malien. Nous leur demandons d’exprimer une demande claire des besoins du Mali. Notre souhait est qu’ils adressent un appel aux bailleurs de fonds et ils ont montré leur volonté d’aller dans ce sens pour arriver à  une aide le plus rapidement possible » soutient M.Piper. Les bailleurs de fonds, rencontrés ce mardi matin par les coordonnateurs, « n’ont pas encore fait part d’un calendrier de financement ni d’une promesse claire. Nous avons une vague estimation de 50 millions US Dollars exprimée à  Bruxelles (ndlr lors de la conférence des donateurs pour le Mali le 15 mai dernier) ». Aurélien Agbenonci, coordonnateur résident pour le Mali exprime l’importance de la vulgarisation de ces « Au Mali, il y a une souffrance qui doit être soulagée. Il faut continuer à  en parler, chacun a son rôle à  y jouer » conclue-t-il.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut