Sport › Football

Togo: Emmanuel Adébayor lance officiellement sa Fondation

La confirmation a été donnée samedi 29 juin au cours d’une rencontre avec la presse à  Lomé, avec les artistes présents. Pour faire connaà®tre cette Fondation au grand public, un grand concert est prévu ce dimanche. Plusieurs artistes nationaux et internationaux sont annoncés. Il s’agit entre autres de Fally Ipupa du Congo, Les Patrons et Debordoro de la Côte d’Ivoire, Fuse ODG (l’original azonto du Ghana), King Mensah, le groupe Toofan… du Togo. Des internationaux comme le Ghanéen Michael Essien de Chelsea et l’Ivoirien Kolo Touré, la nouvelle recrue de Liverpool seront de la partie. Les fonds récoltés devront servir à  réaliser des projets de développement en faveur du Togo et du continent africain. « Changing of lives » SEA Fondation, a pour objectif d’améliorer les conditions de vies des déshérités au Togo, en Afrique et partout dans le monde. Elle vise quatre domaines à  savoir la santé, l’éducation, la culture et le sport. Le slogan de la Fondation SEA est « Changing lives ». « C’’est vrai que je ne vais pas changer la vie des gens, mais C’’est de donner une chance, C’’est d’améliorer la vie des gens qui souffrent au pays. En ce moment ça ne va pas chez nous, C’’est à  nous de trouver les mots nécessaires pour pouvoir changer ce qu’on peut changer, même si C’’est 0,1%, il faut le faire » a déclaré le capitaine des Eperviers du Togo. Le 28 juin dernier, l’attaquant de Tottenham Emmanuel Adébayor a été reçu par le chef de l’Etat togolais Faure Gnassingbé à  qui il a présenté sa Fondation. »C’est très important pour moi de venir voir le chef de l’Etat pour recevoir sa bénédiction. L’entretien s’est bien déroulé. Mon pays m’a beaucoup donné et j’ai créé cette Fondation pour aider mes frères et sœurs dans plusieurs domaines » a indiqué l’international togolais. Il est à  signaler que le lancement de cette fondation intervient un an après celui d’Accra en 2012.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut