Culture › Cinéma, Théâtre & Livres

Djarabi : la romance made in Mali

« La revanche du C’œur », C’’est le titre de cette toute première parution de la collection. D’une centaine de page environ, le roman raconte l’histoire de deux sœurs amoureuses d’un même homme. La première est prête à  tout pour le séduire tandis que l’autre garde ses valeurs, surtout qu’un antécédent douloureux pèse sur les relations entre les deux sœurs. On ne vous en dira pas plus. Le livre est dans les librairies depuis le mois de mai dernier. Des romans écrits par les femmes pour les femmes Les à‰ditions Princes du Sahel sont une maison d’édition créée en 2006 et installée à  Bamako au Mali. En lançant sa collection, la maison poursuit deux objectifs. Le premier est d’offrir de la lecture de qualité aux amateurs de belles lettres et particulièrement le public féminin et ainsi de faire la promotion de la lecture. Surtout chez les plus jeunes qui en ont perdu de vue les vertus. Le second est justement de permettre aux femmes de proposer à  leurs sœurs des histoires inédites qui reflètent les réalités de chez nous. Les romans Djarabi seront donc exclusivement écrits par des femmes. Djarabi a tout pour séduire. Le « Harlequin à  la malienne », ce sont des histoires dont le contexte et les personnages sont maliens, des histoires courtes au style littéraire accessible donc facile à  lire, un prix de vente abordable, un format poche facile à  emporter partout avec soi, un graphisme féminin et attrayant. Les prochains Djarabi Ils paraà®tront en août et novembre prochains « Le Prix du bonheur » Doussou, jeune étudiante bamakoise, aime Souleymane depuis toujours. Mais il n’est que mécanicien et le riche industriel Mory Sanda lui fait miroiter tous les attraits de la vie facile dont elle rêve. Entre argent et sentiments, Doussou devra apprendre qu’il n’y a qu’un prix que l’on ne négocie pas: celui du bonheur. « Amour haram » Tombouctou, août 2012. Malgré l’occupation de la ville par les islamistes d’AQMI, No-rah décide de rentrer parmi les siens pour fêter la fin du ramadan. Elle découvre une ville en apnée désormais dirigée par les armes et la charia. Dans la cité mystérieuse, les règles ont changé et l’amour est devenu un péché.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut