Politique › Politique Nationale

Présidentielle 2013 : Oumar Bouri Touré, outsider optimiste

Pas d'image
Inconnu du paysage politique malien, Billy affute ses armes pour la bataille électorale du 28 juillet prochain

Au-delà  de l’Assemblée nationale o๠il siège en qualité de député de Goundam, dans la région de Tombouctou, Oumar Bouri Touré dit Billy n’est pas connu du grand public. Il fait partie des gros outsiders du scrutin du 28 juillet. Ce handicap, le quinquagénaire entend le transformer en atout pour gagner la bataille de Koulouba. Celui qui se gargarisait il y a juste quelques jours sur les antennes de l’Office de radiodiffusion télévision du Mali (ORTM) d’être un self-made man tant sur le plan intellectuel qu’économique, s’appuiera sur le Groupe d’action démocratique pour le Mali (G.A.D) comme tremplin en vue atteindre son but. En décidant de briguer la magistrature suprême, l’homme propriétaire de stations d’essence au Mali et en Côte d’Ivoire nourrit une ambition : celle qui consiste à  révolutionner l’économie et refonder la démocratie. Au C’œur de son projet de société figurent le développement du Mali sur la base d’un libéralisme économique qui assure en même temps la viabilité et la vitalité des entreprises nationales, une révolution agraire permettant aux populations maliennes de profiter des produits agricoles ainsi qu’une Assemblée nationale qui vote des lois qui garantissent le développement du pays. Oumar Bouri Touré dit Billy estime que le Mali doit s’inspirer de «Â l’exemple des pays développés et émergents pour définir les secteurs qu’il estime sensibles et stratégiques pour la sécurité économique nationale. Le militant du Parti pour le développement économique et la solidarité (PDES) qui n’a pas accepté la décision du parti de soutenir un autre candidat à  la présidentielle, veut remettre rapidement «Â les Maliens au travail et permettre à  chaque Malien de gagner dignement sa vie et de s’occuper pleinement de sa famille et de ses projets présents et futurs ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut