Personnalités › Parcours

Il s’appelle Georges!

Fin du suspense. Le petit prince britannique né le lundi 22 juillet à  Londres a enfin un prénom. Kate et William ont choisi de l’appeler George Alexander Louis, a annoncé le palais de Kensington. Le prénom du « royal baby » tant attendu avait fait l’objet de nombreux paris. Les bookmakers piaffaient d’impatience dans l’attente de l’annonce et affichaient mercredi leur préférence pour George à  2 contre 1 suivi de James (4 contre 1) puis Alexander (9 contre 1). La loi britannique accorde aux parents 42 jours après la naissance pour déclarer l’identité de leur enfant. Il avait ainsi fallu une semaine pour connaà®tre le prénom de William, né en 1982, et même un mois pour apprendre celui de son père, le prince Charles, né en 1948. Son premier nom, George, était favori chez les bookmakers anglais. Alexander et Louis étaient aussi dans le top 5. C’est un prénom royal assez traditionnel et qui devrait inspirer de futurs parents dans le royaume et dans le Commonwealth. Lorsqu’il accèdera au trône, le futur roi deviendra le septième George à  porter la couronne de la Grande-Bretagne depuis George 1er en 1714. Le dernier était son arrière-arrière grand-père, George VI, le père de la reine Elizabeth II. La reine a enfin vu son petit-fils «Le bébé sera connu sous le nom de son Altesse Royale le Prince George de Cambridge»,a indiqué le Palais dans un communiqué. Il est le troisième dans l’ordre de succession au trône. Dès la naissance, les jeunes parents ont reçu une avalanche de félicitations, venues des quatres coins de la planète tant d’officiels que d’anonymes. Après avoir présenté mardi soir au monde leur fils, Kate et William sont rentrés au palais londonien de Kensington, o๠la reine s’est rendu mercredi matin pour rencontrer son arrière-petit-fils. Peu après 11 heures, la reine a fait le bref déplacement entre le palais de Buckingham et celui de Kensington pour rencontrer le bébé royal, troisième dans l’ordre de succession à  son trône. Cette visite historique d’une demi-heure est la première en 120 ans qui voit un monarque en fonction rencontrer celui qui sera le troisième à  lui succéder. La dernière du genre, en 1894, réunissait la reine Victoria et son arrière-petit-fils, futur Edward VIII.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut