Politique › Politique Nationale

Présidentielle: l’UE déploie 30 observateurs supplémentaires

l’information a été donnée ce vendredi lors d’un point de presse présidée par le chef observateur de la mission Louis Michel. Arrivés le 22 juillet dernier, ces 30 observateurs ont suivi un séminaire électoral de trois jours avant leur déploiement sur le terrain aujourd’hui. Ils viennent s’adjoindre à  une équipe de huit analystes et de 20 observateurs de l’UE, soit plus de 50 observateurs couvrant cinq des huit régions du pays plus le district de Bamako, qui regroupe 90% de l’électorat potentiel. Au total 100 observateurs pour le 1er tour Ce dispositif sera renforcé le jour du scrutin par les diplomates de l’UE en poste au Mali, par une délégation de membres du Parlement européen et par des députés de l’Assemblée parlementaire paritaire ACP-UE. Au total, la Mission d’observation électorale de l’Union européenne au Mali (MOE-UE MALI 2013) disposera de 100 observateurs lors du premier tour de l’élection présidentielle le 28 juillet. Ces observateurs ont pour mission d’analyser les différentes phases du processus électoral à  savoir l’établissement des listes électorales, la validation des candidatures, la campagne électorale, le jour du scrutin, le dépouillement, l’agrégation et la publication des résultats, ainsi que le contentieux électoral. « En ma qualité de chef d’observateur, je rendrai public et je commenterai mardi 30 juillet à  10 heures les premières conclusions de la mission d’observateurs de l’UE » a indiqué Louis Michel lors de ce point de presse. « Nous observons en toute indépendance » Il espère cette élection se déroulera selon les normes de transparence et de fiabilité requise. « En tout cas nous observons cette élection en toute indépendance, en toute impartialité, en toute neutralité. La mission ne manquera pas de dresser un tableau détaillé de ses conclusions. Pour moi cette élection présidentielle est fondamentale, elle doit permettre de désigner de manière démocratique et dans des conditions acceptables un président de la République doté d’une réelle légitimité qui est un préalable indispensable à  la reconstruction de ce pays » a t-il poursuivi. Précisons que les missions de d’observation électorale de l’UE ont pour mandat de présenter une évaluation impartiale, neutre, précise et détaillée des processus électoraux conformément au cadre juridique national et régional ainsi qu’aux obligations internationales signées par les pays hôtes. l’objectif est de promouvoir et de soutenir la démocratie.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut