Politique › Politique Nationale

Observation électorale: l’UE présente sa déclaration à la presse

« Un succès pour cette première étape dans la reconstruction de la démocratie du Mali », tel est l’intitulé de cette déclaration. Pour Louis Michel, chef de la mission d’observation électorale de l’Union européennes(MOE UE), jamais une élection n’a été aussi parfaite au Mali et le taux de participation a augmenté et tourne autour de 50% a déclaré t-il. Il a salué « les citoyennes et citoyens maliens qui ont clairement décidé de faire de cette élection une réappropriation de leur destin démocratique ». « Ils l’ont fait avec sérénité, calme et discipline. Tout le processus électoral a été fondé sur la transparence. Le premier tour s’est déroulé dans un climat paisible », a souligné Louis Michel. Les conclusions préliminaires de la déclaration parlent du cadre juridique, de l’administration électorale, de l’enregistrement des électeurs et de candidatures, de la campagne électorale, des médias, de l’éducation civique des électeurs, de la participation des femmes, de la société civile, du contentieux électoral, du jour du scrutin, de la transmission et centralisation de résultats provisoires. Selon la déclaration, les observateurs de la MOE-UE ont évalué positivement les opérations électorales à  hauteur de 92% des 688 bureaux de vote observés. Pour ce qui concerne la centralisation des résultats, la mission a précisé qu’au moment de la publication de la déclaration préliminaire, elle « relève que l’atmosphère est généralement calme dans les centres de centralisation mais que le rythme de travail est ralenti à  cause des difficultés logistiques rencontrées notamment par les présidents des bureaux de vote éloignés ». « Au district de Bamako, la procédure utilisée a rendu l’observation moins aisée » précise la déclaration. Le chef de la MOE UE a également lancé « un appel au strict respect des résultats ». « Il faut que la population soit convaincue que l’acte fort qu’elle a posé par un comportement citoyen exemplaire soit respecté », a poursuivi M. Michel. « Quant aux résultats, il faut attendre que le processus légal livre son verdict. Il ne serait pas convenable de donner des indications parcellaires qui seraient de nature à  induire une perception erronée du résultat, ou qui susciteraient une exaltation populaire prématurée ou intempestive », a-t-il Louis Michel.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut