Société › Éducation

Crise universitaire : les étudiants burkinabé à la rue

Vidés sans ménagement, les occupants des résidences universitaires de Ouagadougou ont passé une première nuit à  la belle étoile avant d’être à  nouveau dispersés par des éléments de la Compagnie républicaine de sécurité (CRS) du rond-point de l’Unité Africaine ou ils s’étaient rassemblés. Depuis lors, le soutien se met en place et s’organise afin de leur venir en aide. Z. et D sont étudiants à  l’université de Ouagadougou. Sensibles à  la cause de leurs camarades jetés à  la rue ou en détention, ils viennent de rassembler les fruits d’une collecte de fonds initiée à  leur profit. Par la suite, Ils se feront un devoir de les faire acheminer aux destinataires. D’autres quant à  eux s’organisent par rapport à  l’hébergement (provisoire) en essayant de voir à  leur niveau, ceux d’entre eux qui disposent d’espace pour accueillir « une ou deux personnes ». Histoire d’offrir un peu de chaleur humaine à  ceux-là  qui en ont besoin. On l’aura compris, le sort des étudiants mis hors des cités universitaires de Ouagadougou ne laisse pas indifférent des burkinabè. Ceux-ci ont donc décidé à  travers divers mécanismes, de constituer une chaà®ne de solidarité afin de soutenir tous ces jeunes qui, de toute évidence, sont livrés à  eux-mêmes. Dans ce sens, la mise en place d’une ligne téléphonique, la création d’une page Facebook constituent quelques unes des actions initiées pour mobiliser le maximum de soutiens en ce mois de ramadan. C’’est ainsi que des étudiants ont pu trouver à  se reloger provisoirement dans des familles d’accueil. R. une ex-étudiante, s’est d’ailleurs portée volontaire, dit-elle, pour offrir l’hospitalité à  deux étudiant/es. De même, les dons en nature et en espèces sont également offerts par des bonnes volontés. C’’était le cas le 3 août 2013 au Centre de presse Norbert Zongo. Pour ce qui des étudiants arrêtés enfin, la réponse s’organise également. Selon les informations recueillies à  ce sujet, C’’est une double bataille qui va se mener : à  la fois sur le front social, mais également au niveau judiciaire….

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut