Société › Actualités Société

Inondations en Afrique : une politique urbaine défaillante

Au moins huit personnes dont sept fillettes, ont trouvé la mort dans les inondations causées par de fortes pluies qui frappent le Niger depuis début août et ont fait également 2.000 sinistrés, selon un nouveau bilan fourni mardi 20 août. Le Sénégal non plus n’est pas épargné. Les inondations ont touché Dakar et sa banlieue ainsi que plusieurs régions, suite à  de fortes pluies. C’’est le cas de la plupart des pays Africains pendant l’hivernage. La démographie galopante, l’urbanisation incontrôlée, le manque de système d’évacuation, l’imperméabilité des sols, … sont entre autres les causes de ces inondations répétitives dans la sous région. Les politiques urbaines ont échoué sur ce plan. Les espaces urbains ne sont pas adaptés aux changements climatiques et c’est après le sinistre qu’on déclenche des plans d’organisation de secours sans grands succès. Et les conséquences sont nombreuses particulièrement sur les populations à  faibles revenus, sur les enfants, les femmes et les personnes âgées: impacts sur la santé, les moyens de subsistance, les biens matériels. Il est nécessaire d’anticiper avant qu’il ne soit trop tard. C’est donc une question de planification et d’engagement des décideurs africains. Les pays doivent mettre sur pied de vastes programmes de préventions et de riposte aux inondations, afin de réduire les dégâts par l’organisation de la prévention, l’amélioration de la planification et la réduction des délais d’intervention.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut