Société › Actualités Société

Gao: manifestation contre le retour de djihadistes

Une centaine de jeunes du 4e quartier de Gao, dans le nord du Mali ont marché dimanche 25 août pour dénoncer le retour des djihadistes à  Gao. Depuis plusieurs jours, la population alerte la police et la gendarmerie pour leur demander d’intercepter ces personnes qui après plusieurs mois de silence refont surface. Il s’agit essentiellement de djihadistes du Mujao (Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’ouest) qui ont semé la terreur dans la ville depuis durant des mois l’an passé et qui avaient trouvé refuge en dehors des frontières maliennes. Joint par RFI, un habitant de Gao déclare : « nous avons constaté le retour de certains qui ont les armes au temps de l’occupation. On les connaissait très bien. C’’était nos voisins, nos compagnons durant des années donc on les connaissait très bien. On a informé les autorités à  plusieurs reprises mais elles ne réagissent pas. Elles se content de prendre de l’argent et de les libérer… Il y a trop d’impunité chez nous, ça nous fatigue. Il faut que la gendarmerie et la police fassent correctement leur travail. » Avertissement aux autorités D’après les organisateurs, « ceux-ci retournent en tenues civiles et se pavanent comme si de rien était. En plus, certains des alliés des Moudjahidines qui étaient arrêtés par les forces de l’ordre, ont été libérés moyennant de l’argent. C’est pourquoi nous avons marché pour dénoncer ces situations ». « Si les autorités régionales ne s’impliquent pas pour arrêter le retour des alliés des islamistes dans la ville, au-delà  d’un délai de trois jours, nous allons nous-mêmes les agresser physiquement » ont-ils ajouté. Il y a quelques jours, le Mujao, né au nord-Mali et auteur d’exactions pendant les mois d’occupation de trois régions, s’est trouvé de nouveaux alliés. Avec les « Signataires par le sang », groupe terroriste de l’Algérien Mokhtar Belmokhtar, il a fusionné pour créer « Al Mourabitoune » c’est-à -dire les Almoravides en français. « Les Signataires par le sang et le Mujao ont décidé de s’unir au sein d’une même Jamaa, dénommée « Al Mourabitoune », dans la perspective de réaliser l’unité des musulmans du Nil à  l’Atlantique », a indiqué la nouvelle organisation dans un communiqué diffusé par l’agence de presse mauritanienne AP.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut