Politique › Politique Nationale

Premier conseil extraordinaire du gouvernement : tous au travail !

Koulouba ce matin avait des allures de rentrée des classes. Pas celle de nos écoliers en route pour bûcher mais celle des nouveaux ministres du gouvernement Oumar Tatam Ly. Une première prise de contact entre les nouveaux ministres et le Président de la République s’avérait nécessaire avant le Premier Conseil des ministres o๠ils plancheront sur les dossiers urgents de l’heure comme le dialogue avec le Nord, l’organisation des législatives entre autres… C’est aux environs de 10h35 que le Président de la République Ibrahim Boubacar Keita, a fait son entrée dans la salle, et pris place au présidium. A côté de son PM, sobre et mesuré, IBK a salué les nouveaux et entamé son discours dans la bonne humeur. N’eut été le petit incident o๠quelques photographes trop zélés ont irrité le président, la presse aurait assisté à  l’intégralité du discours du chef de l’Etat. Mais le protocole a du faire évacuer la presse… Le Président de la République aura ensuite encouragé ses ministres à  se mettre au travail immédiatement, conscient de l’ampleur de la tâche qui les attend face à  l’urgence de la réconciliation nationale, de la sortie de crise et la relance économique. Le président IBK a indiqué qu’ ils (lui et les membres du gouvernement) « viennent aux affaires à  un moment capital de l’ histoire contemporaine de notre pays. La nation a été profondément meurtrie (..) » , ajoutant « nous traversons une crise multidimensionnelle » . Ce nouveau gouvernement est composé de 34 membres dont 4 femmes, 6 de la période de transition, qui étaient tous présents à  ce premier conseil des ministres à  l’ exception d’ un seul ministre absent du pays, a-t-on appris au palais présidentiel. A la sortie du conseil, certains d’entre eux se sont exprimés : Jean Marie Sangaré, ministre de la communication et des nouvelles technologies « C’est un conseil assez symbolique, c’est le bateau Mali, c’est la réconciliation, la solidarité, la lutte contre la corruption, qui sont à  l’ordre du jour de ce premier conseil extraordinaire. Tolérance zéro pour reprendre les propos du Président de la République. La nécessité de l’engagement de tous et de toutes pour sortir de la crise ». Moustapha Dicko, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique « Une bonne atmosphère fraternelle animait ce premier conseil extraordinaire, avec des orientations précises, données par le Chef de l’Etat. Il reste plus qu’à  se mettre au travail. » Mme Sangaré Oumou Bah, ministre de la promotion de la femme « C’est un honneur, une vraie émotion pour nous de figurer dans cette période post crise. Nous avons de lourdes responsabilités et nous avons besoin de beaucoup de collégialité et d’esprit de sacrifice, pour redresser un pays comme le Mali, et de don de soi. Dans mon domaine, je vais tout faire pour œuvrer pour les femmes en suivant la ligne générale du gouvernement ». Moussa Mara, ministre de l’Urbanisme et de la politique de la ville  » C’est un grand honneur qui m’anime et surtout une page de l’histoire du Mali qui est entrain de s’écrire avec ce conseil extraordinaire des ministres… » Après la traditionnelle photo de famille, tout ce beau monde s’est dispersé pour prendre effet et place dans leurs ministères respectifs. Ainsi va la République !

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut