Société › Environnement

Zoo national du Mali : joindre l’utile à l’agréable

Le vieux zoo de Bamako avait besoin de faire peau neuve et C’’est chose faite depuis quelques mois déjà . C’’est un site entièrement rénové pour un coût de 12 milliards de FCFA par le Trust Aga Khan pour la Culture qui a rouvert au public. Les travaux de réhabilitation et d’extension, suite à  un contrat de partenariat du ministère de la Culture et de l’Environnement et de l’Assainissement du Mali et le Trust Aga Khan agence culturelle du Réseau Aga Khan de Développement (AKDN) auront duré un total de deux années. Le « nouveau » Zoo national du Mali couvre désormais une superficie de 6 hectares. On peut y voir pas moins de 100 espèces animales dont 17 espèces de mammifères. Les 21 espèces d’oiseaux, visibles dans leur grande volière, les 13 espèces de reptiles regroupées dans un vivarium et les 58 espèces de poissons dans le grand aquarium sont les granges attractions du site. Le visiteur peut passer du temps auprès des chimpanzés auxquels un espace tout entier a été dédié, agrémenté d’arbres et de hamacs. A ne pas rater, la fosse boisée o๠coule une rivière artificielle pour accueillir les lions, le pré destiné aux biches, aux buffles ou aux autruches. On y trouve également des cheminements revêtus, respectant les normes internationales, afin de garantir la sécurité et le confort à  tous les visiteurs. Le zoo propose également un espace de détente de loisirs et un restaurant pour le bonheur des amateurs de bons plats africains et occidentaux. Education et détente Le zoo n’est pas seulement un espace de loisirs pour les enfants ou de détente pour les parents, c est aussi un endroit pédagogique et scientifique pour s’éduquer et apprendre beaucoup de choses sur les espèces d’animaux. Des visites guidées des séances de contes de lectures d’expositions de panneaux (fiches) des projections de documentaires sont ainsi organisées pour que les visiteurs puissent mieux connaitre la vie des animaux ou espèces qui sont dans le zoo. De plus, le zoo nouvelle génération a permis la création de 50 emplois directs qui sont en charge de sa gestion et son entretien qui sont les soigneurs et animateurs qui travaillent jour et nuit pour le plaisir des visiteurs. Le Parc National du Mali qui englobe le parc botanique et le zoo, fait partie d’un vaste programme de régénération urbaine mis en place par le Trust Aga Khan(TAK) pour la culture. TAK qui ne compte pas s’arrêter à  Bamako et entend étendre son soutien pour des actions dans les autres régions du Mali.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut