Personnalités › Interview

Fondation malienne pour l’entraide: l’exemple turc

Moussa Mara, le Coordinateur de la Fondation répond à  Journaldumali.com Journaldumali.com : Parlez-nous brièvement de la fondation malienne pour l’entraide et le développement Moussa Mara : La fondation malienne pour l’entraide et le développement a été créée au début de l’année 2013. Elle est partie sur le constat que la solidarité, l’entraide, l’aide et le développement n’est pas seulement la vocation des autorités. De nombreux citoyens peuvent en faire davantage pour aider à  ce développement, ceci en se mettant ensemble et en unissant leurs forces d’aide pour le Mali. Nous nous sommes inspirés du modèle turc pour mettre en place une organisation caritative. l’essentiel des actions de Turquie en dehors de leur pays est le fait de fondations soutenues par des opérateurs économiques. l’idée de base de la fondation est de réunir des opérateurs économiques qui sont animés de l’intention d’aider leur prochain, à  pouvoir mettre à  la disposition des Maliens des biens et des services à  la disposition des nécessiteux. Quels sont les principaux objectifs de la fondation Les objectifs principaux C’’est, d’aider, être solidaire et secourir dans plusieurs domaines. Nous avons plusieurs domaines d’intervention à  savoir l’éducation, la santé, l’action humanitaire et la religion. La religion ce n’est pas ce qu’on en dit malheureusement, ce n’est pas un facteur de division ni de guerre ni de destruction. La religion est fondamentalement positive. Nous allons soutenir des actions religieuses dans le but de mieux faire comprendre la religion ; construire des mosquées dans les endroits o๠il n’y en a pas. Construire les hommes C’’est aussi les aider à  avoir la foi. Toutefois, la fondation s’inscrit dans la laà¯cité. Elle est animée par des musulmans, des imams et opérateurs économiques mais C’’est une fondation qui aide d’abord les Maliens. Concernant le volet humanitaire, quelles sont les actions immédiates que vous voulez mettre en œuvre ? Aujourd’hui, les premières actions de la fondation s’inscrivent dans quelques domaines particuliers. l’actualité, C’’est la fête de Tabaski. La fondation va acheter des moutons et en faire dons aux personnes les plus nécessiteuses, les plus pauvres puissent les acquérir dans des conditions acceptables. Il y a aussi la santé, plusieurs personnes arrivent dans les centres de santé sans grand moyen et peuvent même mourir faute de recevoir les soins qu’il faut. Il faut que cela cesse. Dans le domaine de l’éducation, nous avons un grand projet de construction d’une école modèle. Pour qu’ils puissent être bien formés et devenir de bons citoyens demain. Nous avons aussi un projet de construction de trois mosquées pour des zones o๠il y a un grand besoin de ce lieu de culte. Parmi ces priorités, il y a également un projet immobilier important appelé « Waqf ». Le Waqf en arabe est un moyen pour une organisation de se doter en outil de génération de revenus par ses propres moyens. Donc on fait un investissement dont les revenus vont permettre de soutenir la fondation, pour cela, environ un milliard de francs CFA concernant ce projet immobilier. Cela permettra à  la fondation de se prendre en charge. Nous avons prévu également des distributions de vivres et d’autres kits pour les plus nécessiteux, aussi bien les sinistrés des inondations que d’autres personnes qui en ont besoin.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut