Politique › Politique Nationale

Qu’adviendra t-il des membres du Comité de réforme l’armée ?

Après l’élection du nouveau président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, le comité de réforme et de suivi de l’armée avait les allures d’une coquille vide. Beaucoup de compatriotes s’interrogeaient sur son utilité. Ils sont désormais édifiés. En effet ledit comité sera tout simplement dissout. C’’est du moins l’une des grandes décisions annoncées par IBK lors de son adresse à  la nation mercredi. « J’ai d’ailleurs instruit au gouvernement de procéder sans délai à  la liquidation des comptes et l’établissement du procès verbal de dissolution du Comité Militaire Pour la Réforme des Forces de Sécurité et de Défense. Que la hiérarchie prévale ! Que les chefs militaires s’assument ! Que la chaà®ne de commandement se fasse obéir ou qu’elle s’avoue impuissante et incompétente, alors ce qui doit être fait le sera, et ce sans délai. » Réaction des membres du Comité Cette décision est plutôt bien accueillie par certains membres du comité. « On est en phase avec le président de la République. Sa décision est d’autant plus sage que le désordre s’installait au comité avec des soldats indisciplinés. De plus en plus on tendait vers une espèce de far-West », laisse entendre un proche du comité de réforme et de suivi de l’armée qui reconnaà®t à  mots voilés que le travail au comité était une sinécure. La mesure présidentielle, expliquent des sources au comité, permettra de diligenter le processus de redéploiement des membres du comité. En effet, une rencontre a eu lieu le mercredi 2 octobre entre le général Amadou Haya Sanogo et plusieurs membres du comité. Parmi les sujets abordés figurait en bonne place, la question du reploiement des membres. La décision de redéploiement est avalisée par les nouvelles autorités qui doivent en principe la signer bientôt. Ainsi les membres seront déployés à  l’extérieur dans les ambassades, consulats… ou au Mali dans les ministères ou autres services selon leur profil ou qualification. Selon des informations dignes de foi, le Gal Amadou Haya Sanogo pourrait être nommé comme Conseiller spécial du président de la République, chargé des questions militaires.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut