Personnalités › Parcours

Yu Hang Wei : « Je porte Ségou dans mon cœur »

C’’est une première au Mali, qu’une ressortissante chinoise se positionne sur une liste électorale. Yun Hang Wei occupe la troisième place sur la liste « Ségou Kanou » qui regroupe d’autres partis politiques tel que Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI), la Convergence d’Action pour le Peuple (CAP) et le Mouvement devoir de citoyen (Modec). Chinois Assan est née le 03 octobre 1959 à  Shanghaà¯, la deuxième plus grande ville de la République populaire de Chine. Elle suit, celui qui deviendra son mari plus tard, ce dernier était parti effectuer des études dans le pays de Mao. A leur arrivée en 1982, Mme Coulibaly découvre, « une terre d’accueil que je porte toujours dans mon C’œur » déclare-t-elle émue. Un an et demi après son arrivée au Mali, Assan obtient la nationalité malienne car mariée à  un ressortissant malien. « Cela fait 33 ans que je vis à  Ségou. 33 ans, ce n’est pas 33 jours. J’ai vu beaucoup de choses mais je voudrais un changement dans plusieurs domaines. Les femmes veulent exercer le commerce mais elles n’ont pas beaucoup d’argent ni de soutien. Les jeunes n’ont pas de travail et leurs parents, vieillis, continuent de se démerder pour leur trouver de quoi manger. Le pays ne peut pas avancer dans ces conditions » explique Yu Hang Wei Coulibaly. Plusieurs cordes à  son arc Le sourire large, les yeux bridés, Chinois Assan est joviale et aime rire. « Elle n’a aucun problème, elle est très sociable » confie Thierno Madani Kéà¯ta, son directeur de campagne pour ces législatives. Yu Hang Wei a déjà  travaillé dans plusieurs domaines dans sa ville d’accueil Ségou. Après un passage à  la Comatex, elle exerce aussi le métier de médecin, toujours dans le souci de venir en aide aux autres. « J’ai travaillé dans plusieurs domaines. Je fais du commerce, J’aide les gens à  trouver du travail. Par exemple, il y a deux jours, des amis chinois m’ont fait savoir qu’ils auront besoin de deux chauffeurs, je leur ai envoyé deux jeunes gens. C’’est toujours comme ça, J’aime aider les gens » se réjouit-elle. Déjà  sur le terrain, elle bat campagne dans les confins de la quatrième région du Mali. Elle a débuté sa tournée électorale, « Ségou dans le C’œur » et le sourire aux lèvres.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut