Personnalités › Parcours

Législatives 2013 : Oumou Sall Seck, l’amazone de Goundam

Sans risque de se tromper, « Madame le Maire » est l’une des femmes politiques les plus médiatisées et les plus populaires au Mali. Son engagement, en particulier dans la recherche de solutions à  la crise malienne, en fait une candidate de choix pour sa circonscription. Oumou Sall Seck est connue pour ses différents combats en tant que maire, pour sa commune mais aussi les femmes et les jeunes. Après l’éclatement de la crise socio-politico-sécuritaire de 2012 et ses conséquences sur le tissu social malien, elle s’est illustrée en lançant l’initiative « trait d’union » comme symbole d’unification du sud au Nord. En se basant sur son expérience personnelle. « Mon père est peuhl et ma mère est touarègue je suis trait d’union », déclarait-elle en lançant cette action qui est aujourd’hui reconnue, même à  l’international. Pour le scrutin du 24 novembre prochain, elle peut compter sur l’atout Mohamed Ag Mohamoud, son collistier. L’ ancien député qui cherche à  reconquérir son poste, demeure un leader local incontesté. Oumou Sall Seck peut compter sur de solides atouts auprès de la base qui ont pour noms: fidélité, engagement, rigueur morale, sens de l’honneur, sociabilité. En lice également et son principal adversaire Oumarou Ag Ibrahim Haidara, président du Haut Conseil des Collectivités Territoriales, candidat de l’ADEMA. Pour bâtir Goundam, il faut l’aimer d’abord, aime t-elle répéter. Dans la ville et auprès de ses habitants, le nom d’Oumou Sall Seck est associé au développement de la ville. En effet, de nombreux projets ont été mis en œuvre au cours de son mandat. On peut noter, entres autres, la construction du pont, du Centre de santé communautaire, du Centre multifonctionnel des femmes, du jardin d’enfants, l’aménagement du terrain sportif, de la Place de l’indépendance et du lac Télé, l’éclairage public.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut