Société › Environnement

Fonds Climat Mali : la Suède appuie la lutte contre les changements climatiques

Le Mali, à  l’instar de la plupart des pays du Sud, subit de plein fouet les effets néfastes des changements climatiques. Elles ont pour nom réchauffement, inondations, sécheresse, dégradation du couvert végétal, disparition de la biodiversité avec leurs conséquences sur les systèmes productifs, sociaux et même institutionnels des pays touchés. Pour faire face de manière efficace, il faut entreprendre des actions qui permettront de s’adapter à  ces effets et d’en diminuer l’impact. Des actions qui nécessitent des financements importants que les pays en voie de développement ne peuvent mobiliser uniquement à  l’interne. Dans ce cadre que depuis la conférence de Copenhague sur les Changements climatiques en 2009, plusieurs mécanismes ont été mis en place pour financer les mesures d’adaptation. Plusieurs centaines de millions de dollars ont ainsi été promis par les pays riches et les bailleurs de fonds, mais le décaissement ne suit pas. Le Mali a donc pris le devant, en 2011 et a lancé, lors de la conférence sur les Changements Climatiques de Durban, son Fonds National Climat. Il s’agit d’un outil stratégique qui permettra de mobiliser et coordonner divers fonds de soutien à  la Stratégie de croissance verte résiliente au Climat du Mali. Il est coordonné par la représentation au Mali du PNUD, afin d’en assurer la transparence et la traçabilité. Une table ronde était prévue début 2012 à  New York pour mobiliser les bailleurs, mais la rencontre n’a pu se tenir à  cause de la crise qu’a connu le pays. La contribution technique et financière du Royaume de Suède dont l’accord a été signé ce 2 décembre porte sur un montant de 37, 24 millions de couronnes suédoises soit 2,680 milliards de FCFA. Elle comporte une composante de renforcement des capacités de l’Agence pour l’Environnement et du Développement Durable qui assure le Secrétariat du fonds. l’accord a été signé par les trois parties concernées, à  savoir la coopération suédoise(ASDI), le PNUD et le ministère de l’environnement et de l’assainissement. Pour l’ambassadeur du Royaume de Suède au Mali, la mise en œuvre du Fonds Climat permettra d’améliorer les conditions de vie des populations vulnérables, grandement affectées par les effets néfastes des changements climatiques. Le ministre de l’environnement et de l’assainissement, Ousmane Ag Rhissa, a salué le royaume de Suède pour cette contribution qui permettra au Fonds Climat de démarrer ses activités en finançant les programmes d’urgence d’adaptation déjà  élaborés dans le cadre du Programme National d’Actions d’Adaptation (PANA). « Il s’agit d’une grande avancée pour notre pays, d’un pas dans la bonne direction » a-t-il déclaré. Il a souhaité que les autres partenaires techniques et financiers (PTF) suivent l’exemple de la Suède. Il faut noter que le Royaume de Suède est le chef de file des PTF qui appuient le Mali dans le secteur de l’environnement.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut