Société › Actualités Société

Zéro VIH Sida : CFAO Motors lance une campagne de dons de sang

Comment atteindre l’objectif Zéro discrimination, Zéro nouvelle infection , Zéro décès lié au Sida et entraà®ner le maximum de Maliens à  se dépister volontairement, tout en donnant son sang, CFAO Motors, qui est leader d’une coalition du secteur privé pour combattre le SIDA, le paludisme, la tuberculose s’est résolument engagé dans ce sens : Ce 11 décembre, elle a inauguré une journée de dons de sang à  son siège, sise à  l’ACI 2000 accompagné d’une campagne de dépistage volontaire, auxquels de nombreuses personnes ont répondu présent : « La lutte contre le SIDA, a été la porte d’entrée pour le secteur privé malien, à  prendre en compte d’autres maladies dites de la pauvreté que sont le Paludisme et la Tuberculose, l’Hépatite B et les Maladies Non Transmissibles. En 2009, BRAMALI et AIR MALI, ont été les premiers contributeurs du Fonds de Solidarité National », a déclaré Moustapha Ben Barka, ministre délégué aux investissements, heureux de l’intérêt croissant des entreprises pour combattre le Sida, dans le cadre de la responsabilité sociétale. Le secteur privé mobilisé contre le VIH Sida, le Paludisme et la Tuberculose La coalition existe depuis 2007 et fait aussi de la prévention : A titre d’exemple, des préservatifs sont distribués mensuellement aux salariés de CFA Motors par le biais de bulletins de salaire ainsi que des moustiquaires. Il faut également noter l’adhésion d’une soixantaine d’entreprises maliennes à  la charte d’engagement des entreprises privées dans la lutte contre le VIH Sida. Tous ces efforts accompagnent la lutte contre le VIH Sida qui enregistre des résultats notoires ; Si le taux de prévalence a chuté de 1,3% en 2006 à  1,1% en 2012, le nombre de sites de dépistage a augmenté de 22 en 2003 à  353 en 2011 ; Les patients sous ARV eux sont passés de 1073 en 2003 à  28442 en 2012. Il faut aussi noter que les sites de prévention de la transmission mère-enfants ont également augmenté pour se chiffrer à  281 en 2011. Pour Thérèse Poirier, d’ONUSIDA, « il faut applaudir ce partenariat public privé, entre institutions et entreprises du secteur pour arriver à  éradiquer le fléau du Sida au Mali. Si de plus en plus d’entreprises s’engagent, alors nous pouvons espérer sensibiliser davantage de gens, lutter contre la stigmatisation lié au VIH Sida ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut