Société › Médias

« Les adieux de Winnie à Madiba… » ne sont pas un « fake » !

En effet, nos confrères qui ont repris notre papier ont soigneusement omis de signaler que ce texte provenait du site d’informations Journaldumali.com. Autre information non moins négligeable, que la précipitation à  faire le buzz a du leur faire omettre, jamais il n’a été dit que ce texte était de Winnie Mandela. Sur le site d’origine de ce papier, on y lit bien « l’hommage de Winnie sous la plume de Makhtar DIOP « . Alors, comment comprendre que des journaux en ligne mentionnent comme source « Winnie Mandela »! Grande a été notre surprise lorsque nous avons vu ce week-end un article mentionnant que « l’adieu de Winnie à  son homme » était un fake(fausse information sur le net). Jamais nous n’avons prétendu que ce texte avait été écrit de la main de l’ex-épouse de Mandela. Le journaliste Makhtar Diop s’est « mis dans la peau » de celle qui aura été la compagne de lutte de Mandela pour lui rendre hommage. Il aurait peut-être été judicieux de citer la source de cet article, ou du moins en citer le véritable auteur. Reprendre le texte dans son entièreté en se l’appropriant induisant ainsi en erreur des milliers d’internautes et de lecteurs. Sabine Cessou, qui dénonce le « fake » ivoirien d’Afriquefemme.com, relève bien à  propos que si « elle avait voulu s’exprimer, Winnie Madikizela-Mandela ne se serait pas gênée. Elle est plus encline, cependant, à  critiquer son propre parti ou son ex-mari qu’à  s’épancher sur ses sentiments ». C’est justement cette dernière raison pour laquelle Makhtar Diop, qui est un journaliste reconnu et respecté, a tenté de nous faire vibrer aux émotions qui auraient pu être les siennes. Les images de sa douleur manifeste face la perte de celui qui a été, elle ne l’a pas caché, l' »homme de sa vie » ont été son inspiration. Encore une fois jamais Journaldumali.com n’a prétendu publié un texte écrit par Winnie Mandela.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut