Société › Éducation

Le parlement des enfants a un nouveau bureau

A l’issue des travaux, un nouveau bureau central de 7 membres et quatre groupes parlementaires composé chacun de 11 membres ont été mis en place pour une période de deux ans. La nouvelle présidente s’appelle Lala Wangara du lycée « Sacré C’œur » de Bamako. Placée sous la présidence du Chef de l’Etat, cette session a pour thème « Les enfants du Mali pour la promotion d’une culture de la non-violence, de la paix et de la réconciliation ». Elle regroupe l’ensemble des représentants des enfants venus des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Gao, Kidal et du district de Bamako. Aujourd’hui, de milliers d’enfants restent encore confrontés aux multiples formes de vulnérabilités. Ils sont associés aux groupes armés, travaillent dans des conditions pénibles et dangereuses ou abandonnés. D’autres sont abusés, violés et obligés de fuir avec ou sans famille dans un contexte de conflit etC’…. La création de ce Parlement en 1996, a pour but d’impliquer les enfants dans la pleine réalisation de leurs droits. Pour marquer sa volonté politique à  assurer aux enfants la meilleure protection possible, le gouvernement a créé un département en charge de l’Enfance en 1997 avec des services déconcentrés aux niveaux régional, et communal dans le District de Bamako. Le programme de coopération Mali-UNICEF s’attèle également à  la recherche d’un mieux-être pour tous les enfants à  travers une planification quinquennale qui embrasse tous les aspects liés au renforcement d’un environnement protecteur, notamment la prévention des violences, abus, exploitation et négligence et la prise en charge des victimes et au renforcement de la culture de droits.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut