Économie › Actualités Économie

Energie, eau et climat : la Banque Mondiale promet 121 milliards

L’accès à  l’eau potable demeure encore un souci pour certaines populations, un chantier auquel veut s’attaquer le gouvernement rapidement avec l’appui de la Banque Mondiale, partenaire clé du Mali. D’abord en alimentant en eau potable à  partir de la station de Kabala près de 610 000 bénéficiaires directs pour la composante IDA du projet Kabala. 390 000 personnes de plus, pourront avoir accès à  l’eau par branchement, malgré une faible pression de l’eau et un service intermittent, un service qui sera assuré 24h/24h. Relance économique Elle fait partie des priorités du gouvernement au sortir de la crise, c’est pourquoi un deuxième accord, d’un montant de 100 millions de dollars vise à  atteindre les objectifs de relance fixés par le gouvernement selon son Plan pour la relance durable du Mali (PRED) pour la période 2013 – 2014. Ce projet concerner aussi la réhabilitation de certaines infrastructures publiques locales et des activités productives, pour pour la fourniture de services dans les zones affectées par la crise au Mali. Enfin, un troisième accord prévoit 21,4 millions de dollars, pour financer la gestion des ressources naturelles et minières et la résilience ou adaptation aux effets négatifs du changement climatique. «Il s’agit avant tout de renforcer les capacités du système d’information et de prise de décision des acteurs, dans le contexte de l’adaptation au changement climatique» a indiqué Fily Bouaré Sissoko, ministre de l’Economie et des Finances lors de la de signature desdits accords.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut