Société › Actualités Société

Accueil des Maliens de Bangui à Bamako

Des valises étaient entassées dans la cour de la direction de la protection civile, des petits groupes de femmes se formaient ça et là  dans la cour. Des hommes se hâtent, des papiers à  la main. Ce sont les Maliens qui ont été rapatriés de Bangui vers Bamako. Ils sont Un peu plus de 600 personnes, en majorité des femmes et des enfants à  bénéficier de l’aide du gouvernement du Mali d’être évacués de Bangui, en pleine guerre. Fatoumata est coiffeuse, âgée d’une trentaine d’années, elle est née à  Bangui. « J’avais mon salon de coiffure, je travaillais maintenant j’ai tout perdu. Je suis venue à  Bamako grâce au convoi du gouvernement. Ici, je n’ai pas de famille. Je ne sais pas encore quoi faire ». Arrivée dans le second convoi affrété par le gouvernement malien, Fatoumata garde espoir et espère pouvoir continuer son métier de coiffeuse à  Bamako. Des milliers de maliens attendent encore à  Bangui, dans l’espoir d’être rapatriés un jour. Ceux qui ont pu atteindre Bamako, ont chacun, une histoire gravée, un souvenir de Bangui, souvent des plus amers. C’est la cas de Hawa Guindo, cette dame est mère de huit enfants. Deux d’entre eux sont portés disparus depuis plusieurs semaines. Elle a du rentrer sans avoir aucune nouvelle d’eux « mon fils de 14 ans et ma fille de 12 ans ont disparu, je ne sais si on les retrouvera un jour. La Centrafrique est sens dessus dessous. Mon mari attend à  l’aéroport et j’espère qu’il rentrera un jour comme nous » explique-t-elle, pensive. Le centre d’accueil des rapatriés de la protection civile est le lieu o๠toutes ces personnes ont trouvé refuge en attendant mieux « dans les conditions normales, ils passent trois jours ici. Il peut arriver exceptionnellement que des réfugiés restent pendant un mois » éclaire Nouhoum Coulibaly, directeur dudit centre. Mamadou Dia a vécu à . Bangui pendant 26ans. « J’ai décidé de rentrer définitivement au Mali en 2010 car je voyais que la Centrafrique n’était pas stable.Dans les deux convois j’ai accueilli une douzaine de personnes des parents proches et des voisins. J’ai aussi aidé d’autres à  retrouver leurs parents ici « commente-t-il. Hormis ces convois,quatre Maliens ont pu regagner Bamako par voie terrestre. Ils sont passés par Accra. Selon le directeur du centre d’accueil des rapatriés, tous ont regagné leurs domiciles d’accueil.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut