Idées › Éditos

A la recherche de Mohamed Nabi, le mystérieux…

Africain noir vivant au sud du Sahara, je me suis toujours interrogé sur le cas de Mohamed ibn Abdallah. Je ne parle ni arabe ni persan. Je ne maà®trise ni le coran ni les hadiths de cet envoyé de Dieu. Je n’ai ni croisé un de ses contemporains ni un de ses descendants. Je n’ai ni visité la Mecque ni Médine. Je n’ai ni compris pourquoi Dieu l’a choisi ni compris pourquoi les humains acceptent qu’il soit la meilleure des créatures. Je n’ai ni compris comment il a fait pour contenir toute cette souffrance au moment o๠l’ange lui retirait cette boule noire de la poitrine, ni compris comment il faisait pour parler avec le Seigneur. J’ai du mal à  le cerner. Mohamed est-il une légende ? Mohamed est-il un humain comme nous fait de chair et d’os, de sang et de fibres ? Mohamed a t-il réellement existé ? Mohamed a-t-il vécu sur cette terre de Dieu, o๠tout est faux, calculé, souillé, impur ? Mohamed, a t-il cohabité avec ces humains cyniques et prêts à  tout pour assouvir leurs intérêts ponctuels ? Qu’a Mohamed de si particulier pour mériter du créateur ce qu’aucun humain n’a eu, n’a et n’aura jamais ? Mohamed suscite passion, envie et parfois incompréhension. Caricatures Mohamed a été critiqué. Il a été caricaturé. Ces caricaturistes lui ont consacré quatorze toiles. Ils ont tenté de le représenter dans leur imaginaire. Je ne leur en ai jamais voulu pour avoir compris qu’ils s’intéressaient tout simplement à  Mohamed. J’ai compris que le sceau des prophètes intrigue leur monde. J’ai compris qu’ils ne peuvent pas comprendre qu’un humain ayant vécu pendant juste soixante trois ans n’ait jamais été photographié. J’ai compris leur problème : ils ne peuvent pas comprendre que des êtres censés acceptent que l’envoyé d’Allah soit meilleur qu’eux, qu’il soit meilleur que tous les autres. Je ne leur en veux pas. Je les comprends. Prophète de l’Islam, nous musulmans croyons et sommes tenus de croire en lui. Parfois, je me demande entre ses contemporains qui l’ont vu à  l’œuvre, l’ont cru et nous qui sommes à  des années lumière de son passage sur terre et le croyons, qui est plus méritant ? Nous l’aimons. Nous prions sur lui. Nous passons par lui pour séduire le Seigneur. Nous le copions au quotidien. Nous baptisons nos enfants Mohamed. Nous cherchons par divers moyens à  nous rapprocher de lui. Nous l’imaginons grand, beau, charmant, élégant, charismatique, exemplaire, humble et tolérant, humain, fragile. Nous savons que les adversaires lui ont jeté des pierres, contraint à  l’exil, rendu la vie difficile mais avec ses compagnons Aboubakr, Ali, Othman, Omar, ses compagnes Khadija, Aicha,Oum Habiba, Sawdatou, Aminta Salimata, sa fille Fatima et les illustres inconnus, il a su perpétuer et améliorer les œuvres de Issa et de Ibrahim. Nous lui devons ce Coran unique pour tous les musulmans ainsi que la diminution du nombre de prières quotidiennes ramenées à  5 par jour. Il est notre garant. Il s’est engagé à  nous défendre avec nos cortèges de péchés. Le prophète le plus lu de la planète Sans avoir jamais rien écrit, Mohamed est le plus lu de la planète. Sans avoir jamais demandé à  être singé, Mohamed est le plus copié de la planète. Sans avoir jamais parlé de sa personne, Mohamed est le plus aimé. Sans avoir jamais fait le tour du monde en quatre vingt jours, Mohamed est connu de la planète entière. Sans avoir jamais été courtisan, Mohamed est le passage obligé pour accéder au Créateur. Mohamed est notre âme. Le Maouloud célèbre sa naissance et son baptême.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut