Politique › Politique Nationale

Fête de l’armée: défilé et pose de 1ère pierre de logements sociaux

Après le passage en revue des troupes, le président de la République a regagné la tribune d’honneur vers 9h15 aux côtés de plusieurs invités dont le ministre français de la défense Jean Yves Le Drian. Pendant plus d’une heure, les écoles de formations et tous les corps de l’Armée malienne ont défilé sur le boulevard de l’indépendance. La Force Serval, la Mission européenne de formation au Mali(EUTM) et la Minusma étaient également présentes. Placé sous le signe de la force et de la cohésion retrouvée, ce 53è anniversaire intervient après le retour du Mali dans le concert des Nations. Et depuis décembre 2013, le Mali a engagé le processus de réforme de l’Armée. Elle a pour objectif de bâtir un nouveau type de militaires avec de nouveaux types de moyens matériels. Pour qu’elle soit effective, l’Assemblée nationale devra voter une loi de réforme des forces armées en février 2014. 850 logements sociaux Après le défilé militaire, le président de la République a procédé à  la pose de la première de logements sociaux destinés aux forces armées et de sécurité à  Sébénicoro. Durant 16 mois, 850 logements vont être construits sur une superficie de 15 hectares. Pour les hommes en tenue, ce geste de solidarité est la matérialisation de la volonté politique forte d’améliorer la condition militaire. C’’est la première fois qu’un programme de logement entièrement dédié aux militaires sera réalisé. La présentation du projet a été faite par Mamadou Guédiouma Coulibaly, PDG de la Société Immobilière et Foncière du Mali (SIFMA). Selon M. Coulibaly, il sera réalisé deux types de logements sur le terrain : le logement de type F3 appelé Hêrêso, (maison du bonheur) et les maisons de type F4 comprenant trois chambres et un séjour. Pour le promoteur, ce sera un lieu convivial o๠il y aura des équipements collectifs qui seront réalisés pour la commodité des populations. Toutes les maisons seront raccordées au réseau d’adduction d’eau potable et à  l’électricité et disposeront de système de drainage des eaux pluviales. Quel est le coût de la construction ? « Pour le moment nous sommes en train de l’évaluer parce qu’il y aura des maisons collectives qui doivent être ajoutées mais les prix des logements vont varier entre 8,5millions et 10 millions» a précisé le PDG. Les ressources financières de ce programme réalisé dans le cadre d’un partenariat public privé, seront mobilisées par la SIFMA. « Il faut voir ce projet comme la confiance des investisseurs, le retour du Mali dans le concert des nations parce quand vous mobilisez des ressources financières d’une telle importance, cela veut dire que les gens font confiance à  l’avenir du pays » a souligné M. Coulibaly. Le président IBK a souhaité que d’autres chantiers de ce genre voient le jour sur l’ensemble du territoire national au profit des forces armées et de sécurité. Auparavant des enfants du quartier qui abritera ces logements ont remis au Chef de l’Etat, le drapeau national du Mali. Pour le Chef suprême des Armées, « cela prouve à  suffisance que ce pays ne saurait jamais tomber. La symbolique est très forte. Quand le drapeau tombe, C’’est la chute du pays. Qu’à  Dieu ne plaise que ce drapeau du Mali tendu et tenu par des mains infantiles ne tombe jamais et Inch’Allah il ne tombera pas ». Une stèle en l’honneur de ceux qui sont morts pour le Mali Dans l’après-midi, le président IBK a procédé à  l’inauguration de la stèle sur la place d’armes de Kati. C’’était en présence du Premier ministre, des membres du gouvernement, des responsables militaires maliens, français, de la Minusma et des membres du corps diplomatique. Après avoir procédé à  la coupure du ruban symbolique, le Chef de l’Etat a déposé une gerbe au pied du monument. Ensuite le président a dévoilé le « timbre poste serval » sur lequel figure le félin. C’’est un devoir de reconnaissance à  ceux qui sont morts pour la défense de la liberté et de la dignité humaine, a déclaré en substance le Chef suprême des armées. « Nous rendons hommage en ce jour aux résistants tombés lors de la conquête nationale, aux héros inconnus de la lutte pour l’indépendance du Mali, aux défenseurs de l’intégrité territoriale et de l’unité nationale, et aux soldats maliens et étrangers tombés pour la libération des régions du Nord Mal » a indiqué Soumeylou Boubeye Maiga, ministre de la défense.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut