Politique › Politique Nationale

Assemblée nationale : le nouveau président sera connu demain

Pas d'image
Qui succédera à Younoussi Touré au perchoir ? C’est l’un des points à l’ordre du jour de la principale session extraordinaire de l’Assemblée nationale prévue demain à Bagadadji.

l’événement était tant attendu par les Maliens depuis la proclamation des résultats définitifs des élections législatives par la Cour constitutionnelle. Le suspense a pris fin hier. Le président de la République vient de convoquer, par décret et sur demande du premier ministre, en session extraordinaire l’Assemblée nationale pour ce mercredi 22 septembre. Cette session inaugurale de la toute nouvelle législature aura à  l’ordre du jour plusieurs points. Election du président de l’institution Le point d’attraction de la journée de demain sera sans aucun doute l’élection par les parlementaires du président de l’institution. Cette élection est d’autant plus attendue que le manque de consensus sur le candidat au perchoir provoquait des remous au Rassemblement pour le Mali(RPM), le parti présidentiel. En effet, selon des informations émanant du parti, une guerre à  fleurets mouchetés aura opposé ces derniers jours le président de la République IBK à  une partie des membres du parti. Le chef de l’Etat apporterait son soutien à  Abdrahamane Niang, élu à  Ténenkoun, pour le perchoir tandis que son fils, appuyé par des membres du parti dont le président des jeunes, l’honorable Moussa Timbiné, se bat pour l’élection de son beau-père, Isaak Sidibé, élu à  Koulikoro. Les différentes parties ont-elles trouvé un consensus ? A priori la convocation de la session extraordinaire porte à  le croire. l’examen du règlement intérieur de l’Assemblée nationale ; l’élection des membres du bureau de l’Assemblée nationale ainsi que la constitution des groupes et des commissions parlementaires sont également des moments très attendus demain à  Bagadadji. La présente session extraordinaire sera mise à  profit pour les nouveaux députés pour examiner des projets de lois très importants. Il s’agit du projet de loi portant ratification de l’Ordonnance N°2014-003/P-RM du 15 janvier 2014 portant création de la Commission Vérité, Justice et Réconciliation, qui vise la refonte de la Commission dialogue et réconciliation. La prévention et répression de l’enrichissement illicite ; la ratification du Décret N°2013-993/P-RM du 24 décembre 2013 portant ouverture de crédits à  titre d’avance pour l’exercice 2013 et le règlement général du Budget d’Etat 2012 seront la ligne de mire des représentants du peuple.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut