Politique › Politique Nationale

Qatar : IBK renforce la coopération avec l’émirat

Il va de soi que la visite du président Ibrahim Boubacar Keita, accompagné d’une forte délégation à  Doha depuis le 22 janvier, a pour but d’asseoir et de renforcer la coopération Mali Qatari, laissée quelque peu en suspens au regard de la crise qu’a traversé le Mali en 2012 et 2013. Les Emirats Arabes Unis ont toujours suscité un intérêt stratégique pour notre pays. Sur le plan diplomatique, IBK s’est déjà  rendu au Koweit dans le cadre du sommet Arabe en fin 2013 et à  cette occasion, il a obtenu la levée des restrictions de visas pour les Maliens souhaitant se rendre à  Dubai, un autre émirat cher aux hommes d’affaires et plaque tournante du commerce. En 2012, le Qatar a exporté pour près de 130 millions de dollars contre 36 millions de dollars pour le volume de ses importations, c’est dire si sa balance commerciale est largement excédentaire. A Doha, IBK a eu un entretien avec l’Emir du Qatar, Cheikh Tamim bin Hamad Al Thani, des échanges, dont rien n’a filtré mais dont on devine qu’ils seront porteurs en terme de coopération économique plus accrue, mais aussi en terme de lutte anti-terroriste. Le Qatar a mainte fois été soupçonné de financer les activités internationales des mouvances rebelles du Sahel. La question reste en suspens, même si le Qatar, par la voix de son émir Al Thani s’est défendu de tout soutien vers ces réseaux terroristes. Du reste, l’émirat demeure un partenaire stratégique de développement. Education, science et culture De son côté, la première dame du Mali, Mme Keita Aminata Maiga a elle visité la Qatar « Foundation » dirigée par l’épouse de l’émir, Mozah bint Nasser al-Missned. La Qatar « Foundation » est une organisation privée sans but lucratif dans l’à‰tat du Qatar, fondée en 1995 par le Cheik Hamad bin Khalifa Al Thani. Guidée par le principe que la plus grande ressource d’une nation est le potentiel de son peuple, la fondation du Qatar vise à  développer ce potentiel à  travers d’un réseau de centres dévoués à  la progression de l’éducation, de la recherche et du bien-être de la communauté. Les programmes de la Fondation font partie du grand plan qatarien à  muer leur économie pétrolière et gazière en une économie du savoir. La fondation du Qatar a créé un campus, Education City, qui abrite des antennes d’universités américaines réputées. Pour relier ces universités à  l’industrie, la Fondation du Qatar a établi le Parc des Sciences et des Technologies du Qatar pour accueillir des entreprises basées sur la technologie et l’innovation Forte délégation De nombreux opérateurs économiques de renom, participent au voyage, il s’agit du Président du patronat, Mamadou Sidibé, le président de la Chambre des mines, Abdoulaye Pona, le patron du groupe Azalaà¯, Mossadek Bally, Cyril Achcar de l’Organisation patronale des industriels et des Grands Moulins du Mali(GMM), Amadou Sow (Albatros Energy), Ousmane Babalaye Daou, le président du Conseil malien des chargeurs, Aliou Diallo, le patron de Wassoul’Or, Mme Aà¯ssata Touré Coulibaly (Multichem), Modibo Keà¯ta (GDCM) parmi d’autres. A noter que le chef de l’Etat est accompagnée d’une dizaine de ministres du gouvernement, dont Cheick Oumar Diarra (Réconciliation nationale et Développement des Régions du Nord), Zahabi Ould Sidi Mohamed (Affaires étrangères et Coopération internationale), Abdoulaye Koumaré (Equipement et Transports), Hamadoun Konaté (Travail, Affaires sociales et humanitaires), Moussa Mara (Urbanisme et Politique de la ville), Mahamane Baby (Emploi et Formation professionnelle), Boubou Cissé (Industrie et Mines), Jean Marie Idrissa Sangaré (Communication et Nouvelles technologies de l’information), Nango Dembélé (Elevage, Pêche et Sécurité alimentaire), Moustapha Ben Barka (Promotion des Investissements et de l’Initiative privée.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut