Idées › Éditos

Article du « Monde » : Une cabale contre le Mali ?

Le journal français Le Monde vient de troubler l’atmosphère sociopolitique du Mali par la publication d’un article mal à  propos ‘’la justice sur la piste du « parrain des parrains » ». l’article cite le nom du président malien Ibrahim Boubacar Kéita dans une affaire judiciaire mettant en cause l’homme d’affaires Corse Michel Tomi. La réaction de la Présidence malienne ne s’est pas faite attendre. Dans un communiqué lu le vendredi dernier, jour de publication de l’article sur le site internet du journal français, le porte-parole du gouvernement Mahamane Baby dénonce ce qui vise à  salir un homme. Pourquoi cet article six mois après l’investiture du président de la République ? Pourquoi cet article au moment o๠le Mali se remet de la plus grave crise de son histoire contemporaine ? Les Maliens ont offert une victoire aux allures de plébiscite à  IBK pour les valeurs républicaines et morales qu’il incarne et sa capacité à  redresser un pays au bord du gouffre. Et C’’est justement dans ce cadre que l’homme s’est voulu intransigeant sur la question du nord quand la France fait preuve d’une position double notamment avec le MNLA. En réfutant toute idée d’autonomie ou d’indépendance du MNLA, IBK s’est montré en phase avec les Maliens sur l’intégrité territoriale du Mali. Contre-vérités Présent à  Paris en décembre dernier pour le sommet de l’Elysée sur la paix et la sécurité en Afrique, le président malien avait, dans un entretien avec Le monde lâché quelques vérités à  la communauté internationale, particulièrement la France en déclarant : «la communauté internationale nous oblige à  négocier sur sol avec des gens qui ont des armes contre l’Etat. Dans quelle commedia dell’arte sommes-nous ? ». Depuis cette date IBK aura accepté le compromis sans céder à  la compromission et aux diktats étrangers. Cette position pour le moins tranchante et patriotique du président IBK n’a pas été bien perçue par la France. Que faut-il comprendre de l’article des deux journalistes du Monde ? Révèle t-il une volonté de faire pression sur un président ? Car au-delà  de la personne d’IBK, C’’est le Mali qui est visé. l’article sape surtout les efforts fournis pour la sortie de crise et l’intense diplomatie que mène le président malien pour restaurer l’image du Mali. La publication de l’article quasiment à  la veille du sommet Europe-Afrique à  Bruxelles qui s’ouvre mardi, est loin d’être fortuite et pourrait jouer sur les promesses de dons de l’Union européenne. Incohérences Contrairement à  l’article du monde, informent certaines sources, IBK a battu campagne avec l’avion d’un Malien et non de celui de Michel Tomi. Tout comme la campagne du président n’a pas été du tout financée par Tomi. Quid de la rencontre entre IBK et Tomi en avril 2012 à  Paris ? A ce niveau l’article frise la calomnie. En effet lors de ce mois d’avril, ayant suivi le putsch de mars 2012, seuls le président déchu ATT et le candidat Soumaà¯la Cissé sont sortis du territoire, le premier pour un exil vers Dakar et le second en France pour des raisons de santé. Beaucoup d’autres contre-vérités et diffamations parcourent cet article. Ce qui oblige à  la plus grande prudence, mais surtout le peuple malien doit rester vigilant et ne pas laisser le doute germer, cela dans l’intérêt suprême du Mali.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut