Société › Éducation

APED-Mali veut redonner le sourire aux enfants démunis

Journaldumali.com : Comment ce projet a vu le jour ? Zeinabou Dicko : Ce projet qui émane de Fodé Maciré Dramé, président de l’association, a vu le jour en janvier 2014. Il a été beaucoup marqué par les conditions des enfants de la rue. Ses constats ont fait l’objet d’une grande réunion. C’’est ainsi qu’un groupe de 10 membres a été constitué pour réfléchir sur ce problème afin de venir en aide à  ces enfants qui n’ont pas choisi de vivre une enfance douloureuse. Quel est le constat sur le terrain ? Nous savons bien que les enfants sont l’avenir demain et contribuer à  leur éducation est nécessaire pour bâtir notre pays. C’’est des enfants qui sont abandonnés o๠dont les parents n’ont pas les moyens. Ils peuvent réussir si nous leur accordons une chance. Nous avons effectué des visites dans plusieurs écoles publiques afin d’analyser la situation. De nombreux enfants n’arrivent pas à  mener leur scolarité et abandonnent ainsi l’école. Nous avons été touchés par leur situation, certains se retrouvent sans stylos, sans ardoises ou même sans cahiers. Ces enfants n’ont pas choisi cette vie, ils rêvent aussi de vivre dans de bonnes conditions comme les autres. Comment comptez-vous aider ces enfants ? La situation des enfants en Afrique dégénère de jour en jour. Nous souhaitons agir dans deux grands domaines à  savoir l’éducation et la santé. Nous comptons faire des dons de vêtements pour leur permettre de se sentir à  l’aise et avoir un autre regard, voire une autre vision du monde. Des bonnes volontés au Canada et d’ailleurs nous viennent en aide en nous remettant des habits et jouets. Nous avons besoin de livres, bref tout ce qui peut être nécessaire pour l’épanouissement des enfants. Je remercie d’ailleurs des partenaires comme Cauris livres, Jamana et Enda Tiers monde qui nous soutiennent. Je profite également de votre espace pour lancer un appel à  tous ceux sont intéressés pour nous venir en aide car l’avenir d’un pays est entre les mains de ses enfants. APED-Mali a récemment appelé le gouvernement à  la fermeture temporaire des frontières avec la Guinée afin d’éviter toute contamination du virus Ebola sur le territoire national. Pourquoi cette interpellation? Les enfants sont innocents et sont les plus exposés car plusieurs d’entre eux ne connaissent pas l’existence de cette maladie mortelle. Ils dorment dans la rue et mangent n’importe comment et n’importe oà¹, et font des semaines sans se doucher. Cela peut entraà®ner plusieurs maladies à  la fois. Notre souci, C’’est de mettre ces enfants à  l’abri, même si la maladie n’est pas totalement confirmée chez nous. Nous sommes inquiets étant donné que la fièvre hémorragique virale fait des victimes en Guinée mais nous espérons que les autorités feront de leur mieux pour limiter les dégâts.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut