Culture › Musique

Concert : les Diabaté à la Kora

Issu d’une famille griotte mandingue et héritier de cette tradition, le petit prince de la kora Sidiki Diabaté rejoint l’univers de son père. Cette nouvelle ère avec Toumani marque le début d’une nouvelle carrière musicale. A travers ce duo, Sidiki et Toumani offrent au public un savant mélange de tradition et de modernité. Ils amènent le mélomane dans un nouveau monde musical. Cet album « familial » est un mélange de digital et les beats électroniques apportant un nouveau regard à  la kora. C’’est une véritable relecture instrumentale et acoustique à  quatre mains de morceaux délaissés, oubliés, joués sur des modes peu utilisés. Toumani Diabaté est l’un des maà®tres incontestés de la kora. Il produit une musique qui date depuis des siècles dans laquelle il réaffirme à  la fois cette noble histoire qui permet de relier un public contemporain à  une spiritualité inspirante. Il a été reconnu de par le monde à  travers de nombreuses collaborations avec des artistes de renommée et est détenteur de deux Grammy Awards. Le « petit prince de la kora », son fils Sidiki, est une star au Mali o๠il fait vibrer le C’œur des mélomanes. Il est l’une des valeurs sûres de la musique malienne dont on peut dire aujourd’hui qu’il est une star. Une célébrité qu’il gère, du haut de ses 22 ans, avec humilité et en travaillant sans cesse à  s’améliorer. Avec son ami Iba One, il remplit sans effort les 20000 places du stade Modibo Keita à  Bamako tandis que ses clips passent en boucle sur les chaà®nes de télévision locales. Le petit prince de la kora qui a été doublement récompensé en 2010 a reçu le Hip Hop Awards du meilleur beat maker puis avec son groupe de hip hop GRR, il a remporté l’Awards du meilleur groupe de rap grâce à  sa composition musicale mêlant la musique traditionnelle à  la musique moderne. Malgré son succès au Mali, Sidiki reste un parfait inconnu à  l’international. Gageons que ce duo avec son père sera le petit coup de pouce qui lui ouvrira le marché musical international. RDV donc les 02 et 03 mai à  l’Institut Français de Bamako.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut