Politique › Politique Nationale

Nouvelles institutions : NDI outille les députés maliens

Dans un programme dénommé Renforcement des capacités de l’Assemblée Nationale (RECAN), National Democratic Institute (NDI) s’emploie à  renforcer les connaissances des députés maliens. « Nous veillerons à  ce que notre Assemblée ne soit pas une chambre d’enregistrement. Notre peuple nous observe ». C’’est pas cette phrase tirée du discours de Issiaka Sidibé, président de l’Assemblée nationale, que la directrice adjointe du NDI pour l’Afrique du Centre et de l’ouest, Dr Sophia Moestrup a justifié l’organisation du séminaire de renforcement de capacité des députés. Selon elle, Issiaka Sidibé a mis le doigt sur l’importance que l’Assemblée nationale a de représenter et de défendre les intérêts des citoyens. Et ce pour renforcer la gouvernance démocratique au Mali. Nouvelles institutions Les élections générales de 2013 ont permis au Mali de se doter de nouvelles institutions mettant ainsi fin à  la transition. La nouvelle Assemblée Nationale constituée suite aux législatives a été renouvelée à  plus de 80% de son effectif. Ainsi la quasi-totalité des députés est étranger au travail législatif et aux procédures parlementaires. Pourtant le travail parlementaire nécessite la maitrise d’un certain nombre d’outils par le député. Conscient de cette situation, le National Démocratique Institute(NDI) appuyée par le PNUD et l’ambassade du royaume du Danemark, ont décidé de travailler d’un commun accord pour palier ces problèmes. Lors d’un séminaire de trois jours, différents thèmes se rapportant aux fonctions du parlement seront abordés. Les thèmes tourneront autour du rôle du député dans le processus de réconciliation et de dialogue national, les relations du député avec les citoyens, le règlement intérieur, la configuration de l’Assemblée nationale, la procédure de vote du budget et le contrôle de l’action gouvernementale. La connaissance et la compréhension des députés sur leurs rôles et leurs responsabilités. Les séances de travail seront animés par des personnes ressources de qualité telles que l’honorable John Bosley, ancien président du parlement du Canada, l’honorable Charles Djrekpo, ancien député du Bénin et Daba Diawara, ancien ministre.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut