Politique › Politique Nationale

Réformes politiques et institutionnelles : les acteurs politiques en conclave

Les réformes politiques et institutionnelles sont plus que nécessaires au Mali qui vient de s’engager dans un processus de paix et dialogue à  travers la signature de la feuille de route à  Alger le 24 juillet 2014. Selon le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Sada Samaké, les réformes permettront certainement renforcer le processus de décentralisation qui reste un facteur clef du développement des collectivités territoriales et de permettre la prise en compte de certains recommandations des accords de paix définitifs attendus au cours des prochains mois. « Tout le mérite revient au National Democratic Institute(NDI) et ses partenaires qui ont été proactifs sur les réformes en organisant des foras et des sessions à  Bamako et à  l’intérieur du pays en donnant la parole aux partis politique à  travers les sections et sous sections et aux autres citoyens dans le but de recueillir leurs avis et attentes en termes de réformes politiques et institutionnelles » s’est réjouit le ministre Samaké. D’après lui, les recommandations issues de ces foras serviront de base pour les échanges qui doivent être fructueux et constructifs afin d’aboutir à  des recommandations de la classe politique et des organisations de la société civile en terme de réforme politiques et institutionnelles. l’organisation de ces foras a été posible grâce à  l’appui financier de l’USAID. Son représentant, Docteur Brendan Sanders, responsable équipe gouvernance USAID Mali a estimé que cette rencontre va servir à  aller dans le sens de l’apaisement du climat politique, de la cohésion sociale et du développement socio-économique. « Vous appartenez à  diverse formations politiques, mais ici, vos idées doivent se croiser, converger pour faire des propositions qui feront du Mali un pays plus démocratique grâce à  des reformes politiques et institutionnelles pensées et décidées par les acteurs politiques et les citoyens maliens » dira-t-il. Les femmes n’étaient pas en marge de cette rencontre, la représentante du ministère de la Femme, de l’Enfant et de la Famille s’est réjouit de l’implication des femmes dans le processus de démocratie du Mali. Le NDI a aidé les citoyens, selon son directeur à  prendre part aux fora pour un débat inter-parti. « La rencontre d’aujourd’hui est l’aboutissement du long processus d’échanges et d’écoute organisé par le NDI à  l’intérieur du Mali » a rappelé le directeur du NDI.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut