Société › Actualités Société

Le CCMR appuie la coopération militaire Mali-USA

Basé à  l’école Navale Supérieure de Monterey en Californie, le Centre pour les relations civilo-militaires a d’abord été crée en 1994 pour aider les démocraties émergentes de l’après guerre froide à  faire face aux défis d’ordre civilo-militaire. Désormais, le CCMR, qui a changé sa politique, se penche vers les politiques et stratégies américaines en matière de sécurité, en particulier face à  l’environnement mondial sécuritaire actuel. Cette nouvelle stratégie a fait l’objet d’un séminaire de formation avec des militaires maliens, à  Bamako, à  l’école de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye et à  travers lequel le CCMR s’est intéressé au cas du Mali, dans un contexte o๠l’armée malienne est en pleine restructuration et réformes. Ce qui est en jeu, C’’est la reconstruction de relations civilo-militaires fortes : « Militaires et civils doivent se comprendre les uns et les autres, mais surtout chacun doit mesure sa responsabilité face à  l’autre », a précisé Mary Beth Léonard, l’ambassadrice des Etats-Unis au Mali qui est venue saluer le travail accompli. « Le CCMR assure en outre un enseignement de troisième cycle et professionnel de haute qualité conçu en fonction de la réalisation des objectifs et conditions spécifiques des pays destinataires », souligne Richard J Hoffman, Directeur du CCMR. Parmi les grands thèmes abordés lors de la formation, les relations démocratiques civilo-militaires, la réforme de la défense et, l’édification des institutions, le respect des institutions, la prise de décision en matière de défense et de sécurité, le soutien aux commandements opérationnels au niveau de l’enseignement , la stabilisation et les opérations de maintien de la paix, la réponse civilo-militaire au terrorisme, les publications et la recherche concernant les relations civilo-militaires. Pour ceux qui ont assisté à  la formation, les défis restent nombreux pour l’armée malienne, à  savoir la restauration de l’esprit patriotique, la confiance en la hiérarchie et en la chaà®ne de commandement, ou encore la revalorisation des conditions salariales des militaires, tel que l’a précisé un haut gradé. Nul besoin de revenir qui ce qui a fait défait à  l’armée malienne confrontée à  la rébellion de 2012, cette formation aux relations civilo-militaires, est déjà  une belle étape vers une réforme profonde et durable de nos forces armés.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut