Économie › Actualités Économie

Le FMI reprend sa coopération avec le Mali

« Préoccupé » par cette acquisition du président malien Ibrahim Boubacar Keà¯ta et par des contrats passés sans appels d’offres, le Fonds avait gelé son plan d’aide au pays en attendant un audit indépendant et le renforcement des procédures de marchés publics. « Les autorités ont commencé à  mettre en œuvre ces mesures », a affirmé un porte-parole du FMI, Bill Murray, ajoutant que cela « ouvrait la voie » au dégel du plan d’aide au Mali, déstabilisé par une profonde crise politique et économique. En décembre, le FMI avait accordé à  Bamako une ligne de crédit de 46 millions de dollars dont le versement par tranches est conditionné à  des audits trimestriels des comptes publics. « Des équipes du FMI se trouvent actuellement à  Bamako pour mener ces audits », a déclaré M. Murray lors d’une conférence de presse. Si ces évaluations s’avèrent positives et si le FMI donne son feu vert, le Mali pourrait recevoir deux tranches de prêts combinés d’un montant total de 12 millions de dollars, selon des documents publiés sur le site du Fonds. Le FMI avait déjà  accordé deux aides d’urgence au Mali totalisant 33 millions de dollars en 2013. L’affaire de l’avion du président Keà¯ta, élu en août 2013, avait fait des vagues au Mali alors que le pays, l’un des plus pauvres du globe, se relevait doucement d’une longue période d’instabilité politique et d’une insurrection islamiste au nord.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut