International › Monde

Fin de randonnée pour l’otage Hervé Gourdel

L’otage français Hervé Gourdel a été exécuté par ses ravisseurs, apprend t’on ce mercredi par l’AFP. Une vidéo indiquerait qu’il a été décapité. Kidnappé dimanche soir en Algérie, à  120km à  l’est de la capitale alors qu’il effectuait une randonnée depuis samedi en compagnie d’amis algériens, le rapt d’Hervé Gourdel a été revendiqué lundi soir par un groupe jihadiste local, « les soldats du Califat », qui a récemment fait allégeance à  Daech ou l’organisation « Etat Islamique ». Des centaines de gendarmes algériens étaient à  sa recherche sur le terrain. De nombreux barrages avaient été mis en place sur la route qui traverse en lacets le massif montagneux dans lequel le Français a disparu en Kabylie, en Algérie. « J’ai pleine confiance dans les forces de sécurité algériennes pour que tout soit fait pour que nous retrouvions notre compatriote », avait indiqué hier soir François Hollande alors que l’ultimatum avait expiré depuis mardi soir.Sur Facebook, plusieurs pages de soutien avaient été créées. Mais plus les heures passaient, plus l’espoir se réduisait quant à  son sort. Rappel des faits Hervé Gourdel, photographe et guide de montagne, a été enlevé dimanche soir en Algérie dans l’est du pays entre Bouira et Tizi Ouzou, dans la région montagneuse de Kabylie. Dans une vidéo authentifiée par le quai d’Orsay on y voyait l’otage français, assis entre deux hommes armés et masqués, demander à  François Hollande de cesser toute intervention en Irak. Son appel n’aura pas été entendu. Dans une déclaration, le premier ministre français Manuel Valls a affirmé que la France poursuivrait ses raids aériens en Irak jusqu’à  ce que l’armée irakienne reprenne le dessus sur les forces djihadistes de l’organisation Etat Islamique.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut