Société › Actualités Société

Ebola au Mali, l’inquiétude forcément…

Une petite fillette de deux ans accompagnée de sa grand-mère à  Kayes et venue de Kissidougou en Guinée a été testée positive au virus d’Ebola. Selon le ministère malien de la santé, la fillette qui avait été prise en charge rapidement, a malheureusement succombé à  la maladie ce vendredi après midi. Toutes les personnes qui ont été en contact avec la malade ont été identifiées. Selon les dernières infos, presse plus d’une vingtaine de personnes sont sous surveillance. Les autorités ont appelé les maliens à  ne céder à  la panique afin que la situation soit maitrisée au plus vite. Entre panique et angoisse La panique elle s’est déjà  emparée de la ville de Kayes o๠toutes les écoles, lieux publics et autres lieux de rencontre ont été fermés pour des raisons sanitaires au lendemain de la confirmation du cas Ebola, explique un ressortissant de la ville. A Bamako, la capitale malienne, la panique est moins visible mais beaucoup manifestent une certaine inquiétude. Pour preuve, les poignées de mains traditionnelles étaient plutôt réservées ce matin. Par mesure de sécurité, certains ont déjà  acheté des solutions alcoolisées en pharmacie pour désinfecter leurs mains avant et après salutations. Dans les hôtels déjà , des détergents sont à  l’entrée pour tous les visiteurs. Idem pour les lieux publics comme les marchés ou certains commerçants demandent également aux clients d’utiliser les mêmes solutions placées à  la porte de leur magasin avant tout contact physique. Bref, un climat de peur s’installe déjà  dans la capitale malienne : « Nous sommes inquiets et espérons que le virus ne se propagera pas dans un pays o๠la négligence médicale est devenue une règle totale », espère Issa Katao, restaurateur à  Medina Coura. Même son de cloche chez cette vendeuse en pharmacie qui se sent exposée puisque certains malades viennent d’abord à  la pharmacie avant toute consultation médicale. Pour calmer le jeu, le gouvernement a tenu une réunion pour informer le grand public, que tous les dispositifs de surveillance de l’épidémie ont été renforcés pour contenir la maladie à  virus Ebola au Mali. Tout comme des numéros verts sont disponibles pour toute question relative à  la maladie à  virus Ebola.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut