Idées › Éditos

Le Drian critique l’effectivité de la Minusma au Nord du Mali

Dans une interview donnée à  RFI, Le ministre français a tenu des propos sur la Mission des Nations Unies au Mali. Selon lui, « Le nord du Mali est fragilisé parce que la Minusma n’a pas été au rendez-vous au moment o๠il le fallait pour des raisons que je ne commente pas ici. Et puisque la Minusma n’a pas été au rendez-vous au moment o๠il le fallait, les forces françaises vont prendre le relais à  Tessalit en particulier, de façon intérimaire ». RFI- Comment expliquez-vous qu’il n’y ait que 22% des effectifs de la Minusma au nord de la boucle du Niger, parce que C’’est un échec de la Minusma comme le dit à  demi-mot IBK ? « Il y a une nécessité pour la Minusma d’être déployée au Nord. Au départ de son installation, la Minusma manquait beaucoup de moyens logistiques et de moyens d’allonge pour lui permettre d’occuper le territoire. La Minusma doit continuer son déploiement, elle le fera. Tout cela est en bonne voie. à‡a avait pris du retard, ce qui a expliqué les vides dont vous parlez ». RFI- Donc il faut monter en effectifs au nord de la boucle du Niger pour les casques bleus ? « Il faut que les casques bleus montent en effectifs au nord de la boucle du Niger, C’’est en cours et ça va se matérialiser très rapidement. J’avoue que l’arrivée des Néerlandais, l’arrivée des Suédois, sont des arrivées très positives dans cette logique-là . Donc pour être clair, que faut-il faire maintenant ? Un, il faut que les accords d’Alger soient mis en œuvre. Il y a un document qui existe, il faut maintenant qu’il soit sans doute encore amandé par les différentes parties, mais il faut ensuite arriver à  sa mise en œuvre. Deux, il faut que la Minusma occupe tout son territoire. Et trois, parallèlement, il faut que pendant la mise en œuvre des accords d’Alger, la force française soit davantage déployée au Nord pour assurer la sécurisation des décisions ». La Minusma réplique Suite à  cette critique de la France, la mission a tenu à  publier les informations suivantes dans un communiqué: « Laisser croire que « uniquement 22% des casques bleus de la MINUSMA sont au nord de la boucle du Niger » est une contre-vérité. Ainsi, à  ce jour, sur un total de 8250 Casques bleus (soldats) présents à  ce jour au Mali, 6600 Casques bleus de la MINUSMA sont déployés au Nord de la boucle du Niger dans les localités suivantes : Diabaly, Gao, Goundam, Tombouctou, Aguelhok, Ansongo, Menaka, Kidal et Tessalit. Ceci correspond à  80% des effectifs des Casques bleus. Au total, près de 90% des soldats de la MINUSMA sont déployés dans le Nord du pays.De plus, dans les semaines à  venir, avec l’arrivée de nouveaux contingents, ce ratio sera revu à  la hausse. Enfin, en ce qui concerne les effectifs de la Police (UNPOL), sur les 1000 UNPOL présents au Mali, 50% sont déployés à  Kidal, Gao et Tombouctou, le reste étant répartis sur Mopti et Bamako ».

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut