Politique › Politique Nationale

3ème phase des négociations d’Alger : Un accord de paix pour bientôt ?

C’’est parti depuis le jeudi dernier pour la troisième phase des pourparlers incisifs inter-maliens d’Alger. Pour la circonstance, le gouvernement malien et les groupes armés ont répondu à  l’appel. Le jeu en valait la chandelle puisque cette étape est cruciale car elle devrait permettre d’aboutir à  un préaccord. Lequel doit poser les jalons d’une paix durable et définitive pour une crise qui n’aura que trop duré. C’’est à  juste raison donc qu’à  l’ouverture des travaux, les protagonistes ont appelé de tous les leurs vœux cette paix tant souhaitée. Idem pour la communauté internationale qui accompagne et participe au processus de négociation depuis le départ. Selon un membre de la plateforme, optimiste, les travaux pourraient aller vite et dans le bon sens. l’équipe de médiation internationale, qui est à  pied d’ouvre depuis déjà  quelques jours, a rencontré toutes parties vendredi. Chacune d’elles représentée par une dizaine de délégués. C’’est la coordination des mouvements de l’Azawad qui a d’abord été reçue par les médiateurs dans la matinée. Les mouvements membres de la plateforme et la délégation gouvernementale ont emboité le pas dans l’après-midi. Pour l’instant rien n’a filtré de ces rencontres qui déroulées loin des journalistes. Mais selon certaines indiscrétions, il s’est agi pour l’équipe de médiation d’écouter et de discuter avec chaque partie sur les amendements et propositions faits au document de synthèse remis en octobre dernier. Après cette étape, les négociations directes entre le gouvernement du Mali et les groupes armés en présence de la médiation internationale ont débuté sous la présidence du ministre algérien des Affaires étrangères Ramtane Lamamra. La matinée a ainsi été consacrée aux mouvements de la plateforme pendant que l’après-midi a vu le passage de ceux de la coordination. Ces rencontres triangulaires doivent se poursuivre demain pour permettre de rapprocher les points de vue. Il faut rappeler que l’équipe de médiation internationale sous la houlette de l’Algérie avait remis en fin octobre un document de synthèse intitulé ‘’Eléments pour un accord pour la paix et la réconciliation au Mali » qui doit servir de base au document final. Elaboré à  partir des propositions faites de part et d’autre en septembre dernier, le document a fait l’objet d’amendements par les parties qui vont défendre pendant cette phase le bien-fondé de leurs nouvelles propositions.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut