Société › Actualités Société

Fantani Touré élevée au rang d’Officier de l’Ordre National

C’’est ce mardi 9 décembre 2014 sur le grand terrain de football de Magnanbougou qu’ont eu lieu les obsèques nationales de la grande artiste chanteuse Fantani Touré décédée en France le 3 décembre, des suites d’une courte maladie. Prévues pour 14 heures, les obsèques démarreront à  15h et l’enceinte du terrain refusera du monde. Des amis, des parents, des connaissances, tous tenaient inéluctablement à  rendre un dernier hommage à  celle, qui bien plus d’une fois, a représenté le Mali à  l’extérieur comme à  l’intérieur. Premier à  arriver sur les lieux, le ministre des domaines de l’Etat et des affaires foncières. Tiéman Hubert Coulibaly a souligné le chagrin qui l’animait face à  la subite disparition de celle qu’il considérait comme une amie personnelle : « je suis très triste de la voir partir aujourd’hui ». Il ne manquera pas d’ajouter qu’en tant que croyant, il faut s’en remettre à  Dieu et formuler des prières pour le repos de son âme. A 15 heures, le chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keà¯ta fera son apparition, suivi du Président de l’Assemblée Nationale, Issiaka Sidibé et du chef du gouvernement, Moussa Mara. Décorée à  titre posthume Posé sur une estrapade et recouvert du drapeau national, le corps de la défunte, devant lequel, le Président de la République s’inclinera et procèdera à  la décoration. Avant de rejoindre sa dernière demeure, Fantani Touré sera ainsi élevée au rang d’Officier de l’Ordre national à  titre posthume. IBK ému dira ensuite ces mots : « Repose en paix ma sœur ». Après cette décoration, viendront les témoignages de la ministre de la culture, de la famille Dembélé, du nom de Guimba, l’époux éprouvé de Fantani, puis ceux de la famille Touré et enfin, des artistes maliens comme Salif Keita ou Amadou Bagayogo du duo Amadou et Mariam. Tous sans exception souligneront, la place hautement symbolique qu’a occupé Fantani Touré dans leur vie et sur la scène culturelle malienne. Enfin, le grand chancelier des ordres nationaux, l’ex colonel à  la retraite, Djingarey Touré, dans son discours fera le portrait de l’artiste avant de déclarer, «Dors en paix Fantani, la patrie ne t’oubliera jamais et te restera toujours reconnaissante » Après la prière funeste, le corps de l’artiste a été porté au cimetière de Magnanbougou pour l’ultime voyage vers le Seigneur. Tout être humain est mortel, Fantani Touré en était un et elle s’en est allée à  jamais. Que son âme repose en paix…

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut