Économie › Agriculture & Élevage

« Camp Baguineda », incubateur pour l’auto-emploi

Lutter contre le chômage au Mali et permettre aux jeunes notamment ceux issus des milieux défavorisés, C’’est le leitmotiv de l’AJA Mali (Action Jeunesse Avenir). AJA Mali est une ONG nationale de développement qui contribue à  la réduction de la pauvreté au Mali à  travers l’éducation, et la formation de l’économie sociale et solidaire auprès des groupes défavorisés que sont les enfants, les jeunes et les femmes en situation difficile. A 30 kilomètres de Bamako, dans le cercle de Kati, se trouve le centre de formation entrepreneuriat agricole de Baguineda (CFEAB), communément appelé ‘’Camp de Baguineda » dans le village de Sinkoro coura. Cette structure mise en place par AJA-Mali, est construire sur une parcelle de 15 hectares, et abrite plusieurs volets de formations notamment, la pisciculture, la transformation alimentaire, l’équipement agricole, l’aviculture, l’énergie solaire, l’embouche, la restauration et l’agriculture /maraichage. Ce centre de formation s’autofinance grâce aux produits de ces différentes activités. Tout ce qui est utilisé dans ce centre a été créé sur place, par les apprenants dans le cadre de leur formation. Une chaà®ne de production qui permet d’utiliser en circuit fermé tout ce que génère le centre, même les déchets. Ainsi, les fientes de poulets sont utilisées pour l’alimentation des poissons et aussi comme engrais dans le volet agriculture. Les produits récoltés servent au volet restauration etc. Un centre de fabrique de machines agricoles Ici, en plus d’apprendre aux jeunes à  cultiver la terre, élever des animaux ou tenir un restaurant, il est aussi question de fabrication de matériel. Un atelier permet la fabrication et la réparation des matériaux agricoles. Le centre a aujourd’hui à  son compte une trentaine de machines agricoles fabriquées par le personnel et les apprenants. Ce sont entre autre des batteuses de mil et de maà¯s grand et petit format, décortiqueuses d’arachide, des moulins pour l’aliment- volaille… Après leur formation, les apprenants représentent un atout inestimable pour le développement agricole dans leurs localités respectives, déclare Hamadou Coulibaly, assistant gestionnaire dudit camp. Il est lui-même sortant de ce centre. « Tous autant que nous sommes, à  la sortie de ce centre, sommes capables de créer et gérer une entreprise » a-t-il conclu.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut