International › Monde

Niger: report du procès sur le trafic de bébés

Le procès pour trafic d’enfants présumé de l’ex-président du Parlement du Niger a été renvoyé pour des questions de procédure dès son ouverture en l’absence de l’accusé en fuite. La dizaine d’avocats de la défense met en cause la compétence du juge pénal à  juger le dossier sur le fond et soulevé la question de l’état civil des bébés. Ce dernier point doit être réglé avant que la procédure ne puisse se poursuivre. Après une interruption de séance, le juge a renvoyé l’affaire au vu « de la qualité des pièces, et des éléments de droits fournis ». Le palais de justice de Niamey avait été placé sous haute surveillance ce vendredi et tout le périmètre a été bouclé par la police qui filtrait les entrées pour ce procès qui a pris une dimension politique. l’épouse de l’ex-président de l’Assemblée, Hadiza, avait pris place dans le box des accusés, les yeux dissimulés derrière des lunettes de soleil. A ses côtés, le ministre de l’Agriculture, Abdou Labo, et son épouse, ainsi qu’un colonel d’armée et son épouse. Une trentaine de bébés, dont des jumeaux, sont concernés par ce trafic entre le Nigeria, o๠ils ont été conçus par des mères anonymes, le Bénin par o๠ils transitent, et le Niger o๠ils ont été emmenés, a précisé cette source. Le parquet de Niamey assure disposer d' »indices » qui prouvent que les « infractions sont établies », grâce à  un « travail laborieux et méticuleux » mené dans ces trois pays.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut