International › Monde

Il y a 5 ans le séisme en Haïti

Le séisme d’une magnitude de 7 sur l’échelle de Richter a été suivi de plusieurs secousses variant entre 5,0 et 5,9. Sur 12 degrés dans l’échelle de destruction, les zones les plus soumises aux destructions atteignaient 10 degrés environs. De nombreuses habitations ainsi que des édifices publics se sont effondrés. Face à  tous ces problèmes logistiques, sanitaires et sécuritaires, la mobilisation fut immédiate au niveau de la communauté internationale. Des dons ont été faits, des aides sont venues de partout. Cinq ans après le séisme, de nombreux Haà¯tiens demandent la fin de l’assistance et préfèrent que le pays opte pour un développement économique grâce à  l’aide d’investisseurs étrangers. La reconstruction demeure lente Il ne fait l’ombre d’aucun doute qu’il reste encore du travail à  faire en matière de reconstruction, d’éducation et de la population en Haà¯ti. Le Centre d’études et de coopération internationale (CECI), basé à  Montréal a contribué jusque-là , à  la reconstruction du pays, notamment certains quartiers de la capitale. Selon le chargé de projet de la CECI, il est difficile d’affirmer si tous les victimes du séisme ont été relogés ou non, ou encore, de confirmer que les bâtiments et logements ont été construits sur la base parasismique ou antisismique. La reconstruction demeure toujours lente, des familles croupissent dans les bidonvilles de Port-au-Prince au vu et au su du monde entier. «Cinq ans plus tard, quel modèle de développement pour Haà¯ti doit être poursuivi?» tel est le thème d’une conférence sur l’avenir du pays qui se tiendra le 23 janvier prochain.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut