International › Afrique

UA: un sommet consacré à la sécurité

L’Union africaine apporte son soutien à  la force d’intervention rapide qui sera mise en place pour lutter contre les islamistes de Boko Haram dont les actions néfastes menacent la stabilité du Nigeria et de ses voisins. La décision de renforcer la force pour l’instant composée de 7500 éléments de cinq nations a été prise par le Conseil de paix et de sécurité, avant le sommet des chefs d’Etat ce vendredi à  Addis-Abeba . La présidente de la Commission de l’U.A, Nkosazana Dlamini-Zuma, a fustigé Les abus épouvantables de Boko Haram, sa cruauté indicible, son mépris total pour les vies humaines, et ses destructions sans égal et gratuites de biens d’autrui. Le Nigeria, le Tchad, le Cameroun, le Niger et le Bénin contribueront à  la mise en place de cette force d’intervention rapide. Et selon un communiqué de l’Union Africaine, une des missions principales de la force multinationale, qui doit être déployée avec un mandat initial d’un an, sera de « mener des opérations militaires pour empêcher l’expansion de Boko Haram et les activités d’autres groupes terroristes mais aussi de mettre fin à  leur présence dans la région. A signaler toutefois que l’Approbation de l’U.A est avant tout nécessaire pour permettre au le Conseil de sécurité des Nations Unies de donner son feu vert au déploiement de cette force.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut