Politique › Politique Nationale

IBK en Turquie : formation professionnelle et lutte contre le terrorisme en ligne de mire

Comment renforcer les relations entre le Mali et la Turquie? C’’est pour donner une réponse à  cette question que le président de la République du Mali, Ibrahim Boubacar Kéita, effectue un voyage depuis le mardi dernier dans la capitale de la Turquie. Pour ce voyage, qui doit en principe être bouclé ce jeudi, le chef de l’Etat est accompagné par quelques ministres et des opérateurs économiques de la place. Il s’agit des ministres Mahamane Baby de l’Emploi et de la Construction citoyenne, N’Diaye Ramatoulaye Diallo de la Culture du Tourisme et de l’Artisanat et Tiéman Coulibaly, de la Défense et des Anciens combattants. l’occasion a été saisie, a informé le journal l’Essor, par les présidents Ibrahim Boubacar Kéita et son homologue turc, Recep Tayyip Erdogan de passer en revue la coopération entre les pays et de discuter des opportunités qui s’offrent à  eux. l’un des temps forts de cette visite présidentielle aura été la signature des accords de coopération dans divers domaines comme la culture, la formation professionnelle et la sécurité. Se montrant assez sensible à  la crise que traverse notre pays, le président turc a affirmé toute sa disponibilité pour aider le Mali à  surmonter les difficultés de l’heure. Autre bonne nouvelle annoncée, C’’est l’ouverture dans les tout prochains mois d’une ligne directe sur la capitale malienne de la compagnie nationale turque Turkish Airline. Partisan d’un partenariat gagnant-gagnant, Recep Tayyip Erdogan, a rappelé, que les échanges entre les deux pays sont de l’ordre de 40 millions de dollars. Un niveau qui est appelé à  accroà®tre pour atteindre 500 millions de dollars d’ici l’horizon 2023. Selon les informations rapportées par nos confrères du quotidien national, le président de la Turquie a promis de prendre en charge les travaux d rénovation de l’Assemblée nationale du Mali. La Turquie se aussi de creuser plus d’une centaine de puits et d’augmenter le nombre de boursiers maliens en Turquie qui est pour l’instant de 60. Parmi le chapelet de préoccupations égrenées par Ibrahim Boubacar Kéita en Turquie, il a mis l’accent sur la situation sécuritaire au Sahel. Nous avons des ennemis communs qui voudraient faire croire qu’il y a un nouvel islam différent de cette religion de tolérance que nous pratiquons depuis des siècles » a affirmé le président IBK.

0 COMMENTAIRES

Pour poster votre commentaire, merci de remplir le formulaire

À LA UNE
Retour en haut